La transparence du brouillard

Dans les communications sur la pandémie, le gouvernement prend la parole quotidiennement, que ce soit Olivier Véran, Jean Castex ou Alain Fischer dit « Monsieur vaccin ». A cela s’ajoutent les experts santé, invités privilégiés des médias dans cette période interminable de crise. En voici la liste avec leur lien-pédigrée :

• Djillali Annane
• Martin Blachier
• Eric Caumes
• Anne-Claude Crémieux
• William Dab
• Jean-François Delfraissy
• Antoine Flahault
• Arnaud Fontanet
 
Jean-Paul Hamon
• 
Philippe Juvin
 
Gérald Kierzek
• 
Karine Lacombe
• 
Damien Mascret
• 
Patrick Pelloux
• 
Christian Perronne
 
Didier Raoult

On peut ajouter à cette liste de décideurs/influenceurs de crise, les analystes économiques et l’ensemble de la politisphère de gauche, de droite, les ministres, le sénat, la mairie de Paris etc…

La conjonction quotidienne des paroles de tous ces gens, pour la plupart compétents, a transformé le désir de transparence exprimé par l’Etat en brouillard ininterrompu et chaque matin plus épais. On avait l’hiver à l’extérieur, le voici également dans nos esprits. Ajoutons les complotistes et le brouhaha des réseaux sociaux et nous voilà, simples humains, réduits à de la chair à canon pour les chaînes d’info.

Chaque interlocuteur, en particulier dans la liste des scientifiques cités plus haut, au moment où on l’écoute, est convaincant, avec arguments et expériences. Jusqu’à ce qu’un autre vienne dire l’inverse, comme si chaque intervention appelait à une modération, une controverse, un débat. Brouillard épais.

On aimait la science mathématique, même si on était nul en maths, mais il n’est pas sûr qu’on adore cette science « va et vient » où les meilleurs scientifiques sont ceux qui ont parlé en dernier. Encore une fois, nous évoquons ici l’enjeu de perception, et non la réelle compétence des acteurs.

Voici les deux seules questions qui intéressent les gens : Quand pourrais-je être vacciné ? Quand serons-nous suffisamment nombreux à l’être ?

Une demande de dates qui résume à elle seule les échéances de retour à la vie, puis à la vie normale, à l’économie, à un retour de croissance pour tous. Pour ne pas donner une réponse d’engagement non tenu par l’Etat, la transparence voudrait simplement qu’on montre 3 calendriers mensuels/annuels, dont l’Etat peut s’inspirer :

1- optimiste : date d’immunité nationale, par exemple septembre/octobre

2- pessimiste : date d’immunité nationale, par exemple 1er trimestre 2022

3- median : date d’immunité nationale, par exemple fin 2021

Accompagné d’un escalier de dates des catégories d’âge (ou autre) éligibles à la vaccination.

Chaque mois, on place le curseur sur l’une des courbes.

Rien d’autre, les gens ne demandent rien d’autre.

Une signature publicitaire de l’Etat sur ces graphiques ou illustrations (à titre d’exemple) :

« Sauvons-nous vite ! », qui résume à elle seule la sauvegarde de la vie, du social, du commerce, de l’économie, et incite également à se vacciner et se sauver vite vers de meilleurs horizons.

Le reste n’est que du brouillard, même si on l’appelle transparence.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :