Communication de gauche : la diagonale des fous

Les extrêmes politiques sont historiquement indéboulonnables : Mélenchon/Le Pen. L’exemple de la fin du mandat de Trump est l’illustration clownesque et pathétique de ce que les leaders extrêmes peuvent avoir comme béton dans les chaussures. L’avantage, en communication, c’est que cela donne des pôles indestructibles à l’échiquier politique, que ce soit pour s’y référer ou pour s’en éloigner.

La gauche se balade sur la diagonale, dans une forêt de contradictions multiples, propre aux mouvements faits de débats, et souvent écrasés par les principes de réalité. La liste des références politiques françaises de la « gauche » est trop longue, avec ceux qui prêchent la sociale démocratie (A. Hidalgo) , la démocratie participative (S. Royal), le socialisme à la française (O. Faure), l’écologie (Y. Jadot), le revenu universel (B. Hamon), le PCF (P. Laurent), les radicaux (V. Rozière) ou bien une invention insoutenable face aux électeurs : le social souverainisme, une sorte d’objet plus ou moins contre nature politiquement et qui trouve ses racines dans le « retour aux forces locales « , porté par Arnaud Montebourg.

Voilà le sujet : comment choisir, communiquer et soutenir un(e) candidat(e) issu(e) de cette diagonale pour en faire une force d’abord montrable et ensuite une puissance de représentation potentielle suffisante pour faire basculer le scénario Macron/Le Pen.

https://www.lesechos.fr/weekend/business-story/macron-le-pen-la-vraie-histoire-du-debat-presidentiel-de-2017-1278305

Cela veut dire plus de béton dans les chaussures que JL Mélenchon, plus de connexions neuronales qu’ E. Macron, et plus de punchlines que M. Le Pen (et de béton aussi). Le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas gagné. Par contre, c’est un vrai sujet de maîtrise en communication.

Commencer par choisir qui sera en meilleure position. Investir quelqu’un plutôt qu’un programme est typiquement de droite. Mais si la gauche ne s’y résout pas, la diagonale restera surpeuplée d’hésitants de gauche. Les marques et la publicité sont truffées d’exemples de visions synthétiques, sans aucun argumentaire, mais à grand succès, et qui peuvent inspirer le politique. En voici l’un des plus réussi :

Le basique du marketing des marques / entreprises peut jouer aussi un rôle pour analyser une candidature présidentielle et la valider :

On peut doubler cette approche technique par une première liste issue de la puissance des comptes Twitter pour placer ce marketing des présidentiables dans le temps qui compte aujourd’hui, à savoir : l’instant.

A ce jeu, François Hollande, gagnant sur Twitter, perd dans la case faiblesses et menaces tant en image qu’en efficacité supposée, sa popularité actuelle n’étant pas liée à une candidature mais, un peu comme Jacques Chirac post mandat, à une nature sympathique teintée d’humour.

Ne pas aller au combat constitue un historique mortifère pour un come back présidentiel. On parle toujours de perception, et non d’opinion. A ce jeu, F.Hollande est disqualifié.

Y. Jadot, fort d’un succès brillant de l’écologie aux européennes (+ de 13%), sera sans doute tenté par une candidature, mais 2022 sera une année de convalescence pour la France, en recherche et en dynamique de développements économiques plus que d’efforts supplémentaires en faveur de l’écologie. On pourra le regretter, mais l’heure ne sera plus aux sacrifices de sauvegarde.

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Europeennes/elecresult__europeennes-2019/(path)/europeennes-2019/FE.html

On ne prendra pas en compte Jl. Mélenchon, bon deuxième de la liste Twitter mais ayant déjà fait acte de candidature pour LFI sans la moindre intention de s’associer à une gauche quelle qu’elle soit sauf à la diriger lui même. Et S. Royal est trop loin dans le classement et probablement polluée en image par de multiples contre-performances dans la période Macron.

Enfin, Olivier Faure, avec une image de droiture et de bosseur , se concentre sur les structures moribondes du PS avec en tête une rénovation de ce parti propre à en faire un soutien politique crédible à d’éventuels candidats. Sa propre candidature n’apparaît pas dans le prisme.

Les électeurs potentiels de gauche ont besoin de renouer avec une image gagnante. La seule qui en propose une est A. Hidalgo. A ce jour sa candidature n’est pas actée, mais tout bon communicant comprendra que le SWOT d’A. Hidalgo surpasse tous les autres. On ne sait pas encore si le fait d’être une femme est un avantage ou non, on ne peut juste pas l’ignorer, E. Macron ayant bénéficié de la jeunesse dans la catégorie « nouveautés ». Mais elle a battu de loin LREM, et LR pour la Mairie de Paris. Une réélection est par ailleurs un argument de poids, car toutes les critiques peuvent être balayées par le simple fait d’au moins un mandat réussi, et donc reconduit. La Mairie de Paris est perçue par le public comme une conquête d’ordre national, plus que local. A ce stade, A. Hidalgo est la meilleure candidate possible pour la gauche, du point de vue de la communication, mais aussi de celui des chances d’exister dans une campagne.

Oui, personne ne sait si elle se battrait pour gagner ou pour simplement faire peser à nouveau la gauche dans l’échiquier et le débat politique. Elle seule le saurait. D’ailleurs personne ne sait si elle sera candidate. Mais la communication se doit d’être un coaching de compétition et non de plan B, alors partons là-dessus.

Ecolo-compatible, elle a aussi l’image d’une capacité à fonctionner en « vertical » c’est-à-dire de ne pas diluer les décisions dans des débats sans fin, comme si elle avait été à l’école N. Sarkozy/ E. Macron, un comble ! Etrangement, cette image propre à générer des critiques, des antipathies, reste un élément solide, à exploiter ou non, mais clairement émergeant, dans la diagonale.

L’une des marques de fabrique d’A. Hidalgo est sa lutte contre la pollution automobile dans Paris. C’est réducteur mais c’est en image ce qui bruisse le plus hors de Paris. En enthousiasme ou en haine. Dans les stratégies des marques, il se trouve justement qu’une piste stratégique inspirante pour elle existe dans l’univers automobile, et aussi dans celui des « energy drinks ». Peu ou pas de publicité payante, des partenariats, pas même d’agence de presse pour l’une, mais la simple animation forte d’une communauté. Cela s’appelle dans le jargon des communicants, le « Brand Activism ».

Les marques :

On pourrait y ajouter les JO de Paris, mais un événement ponctuel n’a pas de vocation autre que sa brève existence. Toutefois, le principe est le même : faire vivre et non claironner. Et comme par hasard, ces marques s’inscrivent dans une démarche « sans alcool & zéro émissions »

Cette « candidate » n’aime pas ou peu les longs discours, elle préfère s’inscrire dans un contact plus quotidien, et ses décisions se voient. Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire n’est pas notre sujet, les habitants de la diagonale de gauche ainsi que ceux de l’ensemble de l’échiquier se chargeront de qualifier ses intentions ou actions.

Mais attention, cette stratégie a aussi été utilisée par une autre marque, avec un succès gigantesque d’audience et d’adhésion : Donald Trump.

Cela reste une bonne piste en communication politique, car en France, et à gauche, dans la diagonale des fous, aucun n’est dangereux.

Just do it.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :