Parler aux français(es) : l’impasse du triangle.

Nous avons tous entendu ces élus ou non-élus investis en politique, quelques journalistes également, nous dire ce que « pensent les français ». Il y a d’autres formes : « Les français nous disent que.. », ou « Les français savent bien que .. » et de multiples références à des savoirs, des ignorances, des comportements qui seraient partagés par une communauté monolithique et soudée : les français.

Il y a deux absurdités dans ce langage.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381478

Un premier principe de réalité est que l’INSEE recense une quarantaine de catégories socio-professionnelles dont on peut se dire que les différences sont non seulement liées aux revenus des familles, mais aux quotidiens vécus de chacune des catégories, qui n’ont rien à voir entre eux. Entre un artisan et un salarié, ne serait-ce que ces deux là, il y a un ravin de disparités d’attentes, d’espoirs, de satisfactions, d’inquiétudes, d’échéances ou de projets. Derrière cela, on peut ajouter un effet multiplicateur en fonction de l’âge, du sexe, ou de la région, et ce sont des milliers de sous-catégories qui apparaissent avec des français à l’intérieur, tous différents. On pourrait continuer avec les appartenances sexuelles, religieuses, d’origines, ou politiques, pour finalement en arriver à une somme d’individus, libres et égaux en droit, et surtout uniques. Le concept « les français » n’aura donc pas survécu à la froide statistique.

Le deuxième contresens tient plus de la simple contradiction politique. Assimiler les français à un groupe unique dans le discours revient à nier ce qui fait la culture et la démocratie française depuis des décennies. Cela fait aussi prendre le risque du ridicule.

Prenons l’exemple de la vaccination. En fin d’année 2020, on nous explique que des tas de français sont contre la vaccination, avec des chiffres inquiétants et le relais inévitable des chaînes d’information. Ils ont un nom, les « antivacs » et cela devient le seul sujet-levier de la stratégie de vaccination avec force documents et discours de réassurance pour convertir ces français réfractaires (encore eux !). Une sorte de « Ne vous inquiétez pas » propre à inquiéter l’ensemble de la population, y compris ceux qui, en toute simplicité, attendent avec impatience ce médicament. On pourrait d’ailleurs associer ce « Ne vous inquiétez pas » à la réforme des retraites, à celle de l’assurance chômage, ou la privatisation du ferroviaire. Bref, nous sommes début 2021, et après quelques péripéties, la vaccination se met en route de façon massive. Et là, des chiffres arrivent et on nous explique que des tas de français sont finalement plus nombreux à vouloir se faire vacciner.

Et dans le flux habituel des discours globalisant les français on peut entendre à longueur de journée : « En fait les français sont intelligents » ou « Les français prennent le temps de la réflexion » et nous voilà passés en quelques jours, nous les français, d’une masse de râleurs invétérés à une troupe de gens incroyablement matures et réfléchis. C’est fou ce qu’on évolue vite ! Mais en communication politique c’est un désastre supplémentaire, dans un flot de paroles contradictoires.

https://fr.wikihow.com/moins-parler

Que peut-on ressentir, en tant que français, lorsque ces communications nous parviennent ? C’est la question que les politiques devraient se poser. Peut-on ramener à un niveau de perception individuel ces discours globalisants pour en faire une analyse simple, et peut-être tirer des enseignements pour améliorer la crédibilité des mots que nous recevons, chacun ? Sur la vaccination, pour rester sur cet exemple, un « Inquiétez-vous, vaccinez vous » vaudra toujours mieux qu’un « Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas dangereux », car l’un prend soin de vous, et l’autre parle de la peur.

Cette approche critique est très publicitaire finalement, car les marques et leurs conseils ont depuis longtemps bannis les « Ne vous inquiétez pas », et il pourrait être bon pour les politiques de s’inspirer des enseignements de la publicité. Et contrairement aux idées reçues, cette dernière a du succès lorsqu’elle s’approche au plus près de la vérité, sans fard. Un exemple ancien, (très ancien même) mais qui a fait école :

Le monde politique, gouvernants, responsables, militants, candidats, va sans aucun doute nous noyer dans des communications globales, la campagne présidentielle en étant un terrain puissant. Il serait positif pourtant de comprendre, enfin, l’effet produit sur chacun de ces discours sur « les français ».

N’avez-vous jamais été en présence de deux autres personnes, l’une parlant de vous à l’autre personne, comme si vous n’étiez pas là. Comme un triangle infernal. Soit en louant vos qualités de manière exagérée, soit en donnant des informations indiscrètes, soit en se trompant tout simplement sur tous les points vous concernant ? C’est gênant, agaçant, énervant. Multiplions ça par une cinquantaine de millions de personnes de + de 15 ans, et nous avons des gens dans la rue pour protester, des invectives médiatiques, et une agitation garantie de tous ceux qui veulent qu’on les écoute, mais pas qu’on parle d’eux, comme s’ils n’était pas là.

Ce triangle est une impasse, et quand on commence une phrase par « Les français.. » on prend tous les risques d’en insulter une bonne partie.

La conclusion de cet article, est que la communication « vérité » a toujours plus de chance d’être entendue, surtout si elle se défait du paternalisme ou de l’infantilisation ambiante, et que parler de La France rapportera toujours plus de sympathie dans l’opinion, que de parler des français.

Enfin, en cette période de souffrance pour beaucoup d’entre nous, et avant le déferlement médiatique des présidentielles, un peu de silence et de respect serait bienvenu.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :