MODEM : Le Pire du Milieu

Les partis « centristes », n’ont de sens que s’ils sont uniques, au centre, et capables avec peu de représentation ou d’électeurs de faire pencher la balance électorale, ou une décision stratégique engageant la nation. L’UDF (Union pour la Démocratie Française) puis le MoDem (Mouvement démocrate, créé le 1er décembre 2007 par François Bayrou) se sont succédés dans ce rôle, avec réussite en 2017 par l’addition de ses voix à celles de LREM. Quels que furent les accords et tractations menés par F. Bayrou pour favoriser l’élection d’E. Macron, on peut raisonnablement penser que les électeurs du MoDem auraient de toutes façons voté de ce côté-là. En effet, la tradition centriste est plutôt de droite modérée, rejette les extrêmes et ne penche pas à gauche. L’UDI (Union des Démocrates et Indépendants), présidée par Jean-Christophe Lagarde, fondée en 2012 par Jean-Louis Borloo, joue également dans le milieu de l’échiquier. Dans le marketing politique, le « centre » ne parie pas sur la puissance puisque, déjà peu représenté (58 députés), il se divise en plusieurs formations.

https://www.nosdeputes.fr/groupe/MODEM

Dans la perception, le nom Modem est déjà un problème et l’a toujours été. Accompagné d’un logo parfaitement neutre. Ce qui est souvent dommage en politique, c’est que la recherche de noms s’oriente exclusivement sur un descriptif, et plus rarement sur la compréhension que le public peut en avoir. Ce n’est pas que du marketing. Si vous tapez Modem sur Google vous aurez la description des routeurs informatiques. Et si vous passez l’étape et que vous vous intéressez au MoDem de manière spécifique, vous avez un nom à la description molle, valable pour 80% des partis, et sans positionnement : Mouvement Démocratique. Cette neutralité couvre l’ensemble du prisme politique et pourtant ne recense que quelques électeurs en son sein. Ce serait l’équivalent, dans la publicité, d’une annonce pour une voiture qui dirait : « Elle roule ! ». La spécificité étant absente, pour ne pas dire la « lisibilité » (pour le public), toute la notoriété et l’image se reportent sur le leader, à savoir François Bayrou. Est-ce une mégalomanie orchestrée ou la simple conséquence d’une nature qui a horreur du vide, on ne le saura jamais, mais l’ambition personnelle est quand même rarement absente des parcours et des notoriétés politiques. Et puis, avoir un porte-parole puissant ne nuit pas quand on ne porte que des couleurs pastel dans l’hémicycle. La communication est donc celle de François Bayrou, à considérer comme celle du Modem, comme une ombre portée. Du côté des marques, la personnalisation a parfois fonctionné, et le nom de la marque était celui du fondateur, exemple célèbre d’A. Afflelou. A droite, un exemple d’échec de « choix multiples » pour cette série limitée « Arlequin » de la marque VW Polo. Communiquer pour une marque ou dans un commerce, c’est choisir son camp, être clair pour le public, et s’y tenir. Ces règles seraient un bon socle pour les partis politiques.

Ainsi, toute chance de poids parlementaire étant à oublier, le Modem au travers de son leader se pose en arbitre potentiel des élections, et en meneur de bon droit vis-à-vis des dirigeants du pays. L’actionnaire minoritaire qui peut faire pencher un tour de table d’un côté ou d’un autre. Quoi qu’on en pense, et même si cela ne marche pas à tous les coups, c’est quand même un pouvoir impressionnant au regard de ce qu’est ce parti, objectivement. Et au fond, comme pour récompenser et s’en débarrasser « en même temps », E. Macron le nomme Haut Commissaire au Plan avec des missions de réflexion sur 5 ans, 10 ans.

Mais voilà, en ce début février 2021, le rôle d’équilibrant de la République de « F. Bayrou-Modem » reprend vite le dessus pour rappeler au président ses promesses électorales de façon officielle et écrite. La promesse la plus gênante qui soit puisqu’elle renforcerait les partis extrêmes du prisme politique à l’assemblée nationale, créant ainsi un contre-pouvoir immédiat et affaiblissant d’un coup LREM : la proportionnelle à l’Assemblée Nationale. On comprend tous les enjeux politiques qui s’en suivent, et en particulier dans un moment de pré-élection présidentielle. S’affaiblir sur la représentation quand on est président sortant, à un peu plus d’une année d’un second mandat brigué, est un danger évident. F. Bayrou a simplement communiqué là-dessus, ce qui peut attirer la sympathie du personnage qui, en toute candeur, rappelle l’Etat à ses obligations.

https://www.rfi.fr/fr/france/20210205-france-politique-bayrou-vote-proportionnelle-election-presidentielle-2022-macron

Malheureusement, le monde des médias est impitoyable, surtout quand il s’agit de mettre le feu à quelques poudres qui changent un peu du sujet Coronavirus. Car la conséquence immédiate de la médiatisation de ce rappel à l’ordre a été, et est encore aujourd’hui, le soutien inconditionnel du Rassemblement National et de La France Insoumise à cette action du Modem. Et naturellement, les médias en font une sorte d’association de complices avec un F. Bayrou meilleur ami des extrêmes politiques du pays. Ajoutons à cela une gaffe « hors sol » typique, du leader du Modem, estimant qu’à 4000 € par mois on est la classe moyenne, et voilà le rappel à l’ordre légitime transformé en mélange de genres. La classe moyenne, c’est 1785 € par mois. Méconnaissance à la fois des chiffres et surtout de la réalité, maladie endémique des politiques, en particulier des plus anciens. Toutes les oppositions se régalent. Le rappel à l’ordre demeure toutefois légitime, et la réalité de la classe moyenne se chargera de ranimer ce débat s’il est réduit au silence.

L’occasion, en communication , était pourtant trop belle pour F. Bayrou et le Modem. L’occasion de lancer un grand débat sur la représentativité des citoyens, prenant ainsi à son compte l’analyse des causes de l’agitation sociale, des gilets jaunes, des jeunes, des « sans voix » parce qu’ils ne votent plus, et de toutes celles et ceux qui ne croient plus au politique. Ce n’est ni de gauche ni de droite ni d’ailleurs, c’est un sujet central de la démocratie : la représentativité. La punchline des 4 000 € a renvoyé l’auteur du rappel à l’ordre au rang des nantis, hors sol, et par définition peu crédible auprès de ces groupes sous pression de la pauvreté. Quel dommage. Il y a des gens qui y travaillent, et qui aideraient :

https://www.alternatives-economiques.fr/julia-cage-amenons-democratie-aux-citoyens/00094420

Le MoDem pourrait être perçu comme une valeur d’équilibre, potentiellement et historiquement efficace, mais qui ne tient que par la personnalisation d’un leader, connu et reconnu. La fragilité vient de l’absence de combats, ou de combats trop tardifs, dans une Assemblée Nationale dont la part de bruit revient à La France Insoumise et au Rassemblement National. La recherche de la représentativité est un enjeu majeur de la communication politique, et de la politique elle-même, pour retrouver le chemin d’une confiance perdue. Il est probable que ce combat ne puisse être mené efficacement par un leader issu d’un monde politique ancien et encore trop absent des réalités partagées par la majorité des français.

https://www.planet.fr/politique-revenu-moyen-a-4-000-euros-pain-au-chocolat-a-10-centimes-ces-politiques-deconnectes-de-la-realite.2143538.29334.html

Le milieu de l’échiquier politique peut être entendu par tous, à condition d’en faire un lieu de réalité.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :