Politique dans la Pub : Bonne ou Mauvaise Affaire ?

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Les articles d’Ad Case traitent la plupart du temps d’événements politiques, de projets, ou de personnalités, avec quelques références au monde du privé, dont les communications peuvent être source d’inspiration pour le pouvoir, les partis, ou les élus. C’est l’ambition de ce site. Mais pour une fois, cet éditorial sera consacré aux mélanges que les marques, les associations, ou parfois les citoyens ont imaginé pour mettre en scène la politique dans leurs communications.

En effet, les personnalités politiques, comme les stars du cinéma, du sport, ou de la télévision ont une notoriété qui attire l’attention. L’univers politique dans son ensemble a aussi été une source d’inspiration. Il n’en fallait pas plus pour que certaines marques l’utilisent, avec ou sans droit de diffusion, et souvent sans foi ni loi. Le mauvais goût a aussi très souvent été de la partie. Parfois, les diffuseurs ont refusé ces annonces, parfois pas. Alors on pourrait dire que, dans ces stratégies d’utilisation de la politique à des fins commerciales ou de message associatif, le meilleur ne côtoie pas le pire, car le pire est largement majoritaire. Place au spectacle.

Ambiance Politique : Pour commencer assez sagement cet article, il y a des marques qui se sont contentées de prendre comme référence un ensemble, un ministère, ou un argument général. Par exemple, Ikéa propose un Ministère de l’Intérieur qui n’est pas fait de police mais de confort, et s’adresse aux français et à leur désillusion politique. Leclerc lance des appels à manifester pour le pouvoir d’achat et Yves Rocher remplace la fraternité par la beauté. C’est encore ce qui a pu fonctionner le mieux car il n’y a pas de mise en scène de personnes, mais une ambiance « politique » réaménagée pour l’occasion. Cela peut être revendicatif, ou rassurant, mais la référence reste claire :

Les emprunts discursifs entre politique et publicité. Des échanges inégaux (openedition.org)

Les personnalités politiques : là, nous entrons dans un monde d’une grande trivialité dont le but principal est de faire jouer un rôle aux personnalités, souvent des présidents ou d’anciens présidents. Ce rôle étant généralement de porter une bonne parole commerciale, on peut rester sans voix devant le culot de ces marques qui n’ont, à coup sûr, pas négocié de rémunération pour ces acteurs involontaires, ou peut-être, négligents :

L’utilisation des personnalités politiques en publicité (brandandcelebrities.com)

Les associations : il y a dans l’univers associatif plusieurs postures, qui vont de l’humour à la revendication presque agressive mais toujours avec un sujet de fond très sérieux, voire une question de société pour laquelle une alerte prioritaire doit être faite. Il peut s’agir du harcèlement à l’école, de l’écologie, ou de problèmes sociaux, mais à la différence des marques citées dans l’article, la référence au monde politique, ou aux personnes d’influence mondiale, est aussi une manière directe ou indirecte de les solliciter pour une action à produire ou des décisions à prendre. « L’antipub » a également sa place comme revendication écologique, ce qui est parfois contradictoire :

Les révoltés : certaines campagnes sont refusées par les diffuseurs parce que jugées trop politiques. Ce fut le cas d’une communication de Greenpeace qui a utilisé les réseaux sociaux pour l’expliquer :

Ailleurs : Certains pays ont des réglementations moins sévères qu’en France sur la communication politique, et peuvent se permettre de vraies campagnes utilisant l’achat d’espace dans les médias, avec un budget de campagne qui ne se limite pas à l’impression d’affiches ou aux événements de discours. Les Etats-Unis battent des records d’investissement dans ce domaine, la dernière campagne ayant atteint les 6 milliards de dollars, tous candidats confondus. Par ailleurs, la publicité comparative étant autorisée, tous les coups sont permis.

Les détournements : Il peut s’agir de publicité lorsqu’une marque signe le visuel, mais il y a aussi une franche tendance à se moquer des personnalités de premier plan, les politiques, par leur sérieux inspirant évidemment les détournements multiples. N. Sarkozy, F. Hollande et E. Macron sont les préférés des français Et les allemands ne sont pas en reste, l’idée d’utiliser A. Merkel comme modèle de maillots de bain n’étant pas la première chose qui vient à l’esprit pour une publicité. (Diaporama) :

Les femmes et hommes politiques sont souvent la cible des mécontents, des marques, ou simplement d’un humour aussi discutable qu’indispensable. Cela montre à quel point le monde de la communication et le monde politique ont de choses à partager. Les règles du jeu en France, très strictes sur l’utilisation de l’image des personnes, protègent fort heureusement tous ces responsables exposés, mais il est clair que leurs attitudes, leurs « petites histoires », leur physique, leurs tics, sont autant d’éléments qui intéressent les gens, comme ils le seraient d’acteurs de premier plan ou de présentateurs TV connus. Le monde politique reste, à bien des égards, un univers de spectacle permanent, où la raison bataille sans cesse avec la passion, une simple photo prise au hasard exprimant parfois une situation dans son ensemble.

C’est ce show qui anime les dîners de famille des français, et les quelques images de cet article n’ont pour but que de rappeler que parfois, ce qui compte, c’est d’être dans ces images plus que de savoir ce qu’elles racontent. La bonne affaire reste finalement celle que font les politiques bien plus que les marques qui tentent de se servir d’eux.

Alors :

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Un avis sur « Politique dans la Pub : Bonne ou Mauvaise Affaire ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :