Laïcité : Le Voile et la Face

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La France est un pays compliqué. En particulier sur le sujet religieux. Les règles simples sont souvent prétexte à embrouilles diverses. Parfois dramatiques dans la vraie vie, parfois simplement de l’ordre du débat dans les médias. La communication de l’Etat pourrait y apporter un peu de fluidité, de calme, et peut-être un début de paix. Pour mémoire, après l’abolition de l’ancien régime en 1789 et l’instauration de la loi de 1901, le premier article de la constitution du 4 octobre 1958 est simple et clair : «La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances ». La laïcité repose donc sur des principes de liberté de conscience, de la manifestation de celle-ci dans les limites de l’ordre public, de la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et enfin de l’égalité de chacun devant la loi, quelles que soient les croyances ou les convictions. C’est simple, mais en France on sait transformer le « simple » en autre chose .

Si le monde était idéal, cela se saurait. la France a mis des siècles pour séparer l’église catholique du fonctionnement administratif, politique et social du pays. Le 16e siècle a même été le temps des guerres de religions (Catholiques vs Protestants), qui aujourd’hui n’aurait aucun sens. Ce qui perdure, au travers de l’Islam dans notre siècle, c’est l’interprétation politique, et donc la recherche d’un rôle politique dans l’organisation de la civilisation. Ce n’est pas nouveau, c’est juste différent. La politique internationale a trouvé là une arme nouvelle. La mondialisation a généré des comportements d’Etats qui ont utilisé l’islamisme intégriste comme pivot de l’équilibre des forces. Les Etats-Unis combattent, sans en faire de publicité, les états islamistes soutenus par la Russie, (Lybie, Syrie, Afghanistan), comme ils ont pu soutenir des groupes musulmans contre les forces prosoviétiques (Maroc, Egypte, Soudan, Turquie). Etrangement, la guerre froide s’est réchauffée à l’aune du développement de l’Islam radical. Quant aux grands fournisseurs d’énergie de la planète, les Etats se transforment face à eux en entreprises face à un fournisseur stratégique. D’un seul coup, l’application religieuse et les droits de l’homme deviennent les sujet mineurs pour l’avion du retour. Le monde idéal n’existe pas.

Une forme d’équilibre se crée toujours face à une forme récessive ou dangereuse de la pensée. Que ce soit avec cynisme, ou avec de sincères ambitions d’humanité, les Etats forts réagissent. Les autres suivent en choisissant leur camp. Et notre problème de compréhension de la laïcité devient une énième conséquence de cette chaîne de réactions.

Loi séparatisme, respect des principes de la République | Vie publique.fr (vie-publique.fr)

La communication de l’Etat, avec sans doute une forme de jugement influencé (ce qui se comprend) par les attentats et les crimes commis en France au nom de l’Islam, est devenue une suite de déclarations sur les comportements et la morale individuelle. Une forme de recherche d’exfiltration de la mauvaise pensée. La question ici n’est pas de savoir si l’Etat a raison sur le fond mais quelle forme cela prend. D’un côté les projets de loi éliminent les « mots qui fâchent », de l’autre les médias se chargent depuis longtemps de multiplier les interventions et débats contradictoires : le mot « voile » devient subitement symbole des oppositions politiques à l’ancienne et d’un risque pour la laïcité.

Polémique sur le voile : 30 ans de débats sur la laïcité (france24.com)

A l’étranger ce débat étonne, comme une sorte d’obsession à la française qui transforme un fait d’évolution multiculturelle en enjeu politique majeur :

Does a Multicultural Society Nurture Women of Adapted Groups? (indianfolk.com)

Quelles réactions peuvent en être attendues dans le public, majoritairement constitué, pour ce qui est des musulmans de France, de gens impliqués dans leurs croyances, sans migration vers des comportements à risque pour l’ordre public ? Et quand un Etat veut faire la morale, surtout quand il s’agit de la France, on peut être certain que les contestations vont se réveiller, dans un désordre « bien de chez nous » et un cauchemar pour la police chargée de régler les détails autorisés ou non. Bref, demandez à une jeune fille adolescente de ne pas mettre de voile, vous avez 80% de chance de retrouver une collection de voiles prêts à jaillir de son sac dans l’heure qui suit. Et les copines non musulmanes feront de même. Ce serait la même réaction avec une interdiction de porter des Crop Tops, ou de ne plus aller chez Zara. Cette comparaison n’est pas un manque de respect des femmes voilées par conviction, c’est le niveau de jugement de certains adolescents. On n’ignore pas les minorités forcées ou les droits des femmes bafoués, mais la réalité massive est celle de la mode, de la contestation de l’autorité, et de la provocation, si possible visuelle. On peut en déduire une pauvreté de la pensée, mais l’intégrisme d’un ado, n’est pas celui des terroristes ou des criminels. C’est celui qui fait un bras d’honneur à l’autorité, signe parfois de bonne santé. Surtout si c’est l’Etat. Surtout si ce dernier communique en paternel moraliste.

La communication doit pouvoir séparer ce qui est minoritaire et dangereux de ce qui est majoritaire, fort en image, et surtout au cœur de l’influence des jeunes esprits. C’est là-dessus que les aspects « influenceur » et social média peuvent être utilisés avec de bons arguments, ou plutôt de bonnes contre propositions. Ne plus parler de la religion mais des modes est une façon de respecter les musulmans pratiquants, en générant une frontière entre ce qui est spirituel et ce qui est personnel. Et les ados sont plus personnels que spirituels, comme ils l’ont toujours été, pour développer leur propre jugement d’adulte ensuite.

Langage social media

Un autre avantage de cette stratégie, c’est qu’elle s’adresse majoritairement aux jeunes filles, plus impliquées dans les marques à suivre ou la mode, et elles constituent justement la cible des intégristes. La bataille se joue donc entre la sécession de la personne et le repli proposés par l’intégrisme (quelle que soit la religion), et l’intégration de l’individu par l’offre de civilisation que pourrait proposer un Etat responsable. L’abnégation contre la tentation. C’est souvent cette dernière qui gagne dans un « Ying-yang » bien connu de beaucoup de religions.

La mode musulmane, nouvel eldorado pour les grandes griffes du prêt-à-porter – Le Desk

Le voile est devenu, au travers des médias, des débats de l’assemblée et des multiples écrits de lois, un symbole de discussion sur l’intégration, l’évolution, l’acceptation ou non de l’autre, teinté de crainte comme s’il était une marque symbolique de risque et non de différence. Les droits des femmes en berne, les conflits armés, les postures des états, complices ou remparts, les morts sur champs de ruine en Afrique, au Moyen Orient et ailleurs, ainsi qu’en Occident au travers des attentats, sont les seuls dangers à combattre.

Et le voile en est rarement la face .

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :