L’Europe, la France, et les Vaccins Fantômes

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

On ne peut aborder le sujet de la vaccination Covid 19 sans un grand coup de chapeau aux laboratoires qui ont mis au point des vaccins, pour la plupart au sommet de l’efficacité immunologique et en moins d’un an. Les débats interminables sur qui a fait quoi n’ont aucun sens puisqu’il s’agit d’un monde scientifique dont le prolongement commercial est celui des Etats ou groupe d’Etats clients, parfois commanditaires. On a juste bien compris qu’il y avait deux familles, les vaccins classiques basés sur le virus inactivé et la réaction, et les vaccins informateurs agissant sur la capacité de défense génétique.

L’histoire suivante, en France, est celle d’une catastrophe de communication et d’une dérive absolue de la distribution. Les faiblesses de production des laboratoires peuvent toujours servir de prétexte, mais la réalité est que l’Europe, dont nous dépendons en France sur ce sujet, n’a pas été capable de mener une politique puissante de répartition. Ajoutons à cela les déficits d’organisation de la distribution et d’administration à la française, les errements de l’Etat, et nous aurons le coût additionnel de ces disfonctionnements qui viennent alourdir la dette de vie et la dette financière. Covid-19 : où va Emmanuel Macron ? (msn.com)

Lorsqu’Emmanuel Macron a parlé de « guerre », on a juste pu souhaiter que cela n’en soit pas une vraie, contre d’autres pays, compte tenu de la réactivité de gastéropode de l’Etat sur les décisions, l’application des décisions, et l’incompréhension des décisions. A ce jour, nous serions envahis et à coup sûr en train d’apprendre une autre langue. On accuse alors la Grande-Bretagne de monopoliser le vaccin Astra-Zeneca en ligne avec le brexit, alors que la France n’a pas su fabriquer le sien, puis on interdit ce vaccin « en attendant » l’avis européen alors que des milliers de gens sont « entre deux doses ».

Les menaces permanentes : Jean Castex passe son temps à menacer des villes, des régions ou des départements (cf liens ci-dessous) avec de « futures décisions drastiques », générant ainsi une somme d’angoisses tout à fait inutile et au-delà du supportable pour les personnes affaiblies, seules ou en voie de dépression. Cette stratégie de « préparation des esprits » aux allures d’expédition punitive est contre productive à tous les niveaux : dégradation du moral des personnes isolées ou en logements exigus, inquiétudes pour le travail etc.. Il vaudrait mieux une décision claire à un moment opportun, plutôt que ces errements médiatiques menaçants et pénibles pour tous. On ne compte plus les erreurs de communication, mais le paternalisme punitif contribue à entamer la confiance plus qu’à la renforcer.

Après les annonces de Jean Castex, la menace d’un confinement se précise dans le Val-de-Marne | Actu Val-de-Marne

La liste des 20 départements menacés de nouvelles restrictions – Capital.fr

« Le moment est venu pour envisager des dispositions pour la région parisienne », selon Castex (msn.com)

L’Europe des moutons : Un calcul simple basé sur le nombre de décès causés par défaut de vaccin sur quelques jours, et les soit disant risques de thrombose, dont le coupable n’est pas identifié, aurait permis une alerte sans stopper la vaccination, tout en vérifiant la gravité réelle de cette alerte. Le nombre de décès supplémentaires, ajouté à la confiance perdue dans un vaccin efficace, sont autant d’éléments à charge. Que la France suive, sans réfléchir à autre chose qu’à une posture politique, les décisions allemandes, ne va pas améliorer le tableau général, l’expression « marcher sur la tête » étant plus que jamais d’actualité. Les belges ont eu moins d’états d’âme et plus de bon sens. Alors oui, on remercie tous les aides de l’Etat qui permettent de survivre grâce à l’Europe. Oui, on veut que le système fonctionne et que la France joue à plein son rôle dans l’Europe. Mais les choix qui viennent d’être faits ruinent le minimum de souveraineté restante qu’on est en droit d’attendre de la nation, même dans le cadre européen.

Personne ne dit qu’il est facile de contrôler l’équation à plusieurs inconnues que représente la « pandémie-économie-psychologie-social ». Nous sommes tous les récepteurs de messages contradictoires en permanence. O. Véran vient d’assurer que le vaccin AZ est sans danger : pourquoi avoir pris la décision de stopper ? En ce moment, le Rassemblement National boit du petit lait en silence, l’opposition ne s’oppose pas de peur de se tromper aussi, et les médecins sont absolument effarés de cette décision de report du vaccin. La conséquence directe sera, après « revalidation », une perte de confiance des patients, suivie de nouvelles lenteurs.

La politique des parapluies est celle de la peur. C’est aujourd’hui ce qu’on communique aux français.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :