Milliards Covid : Effets Secondaires

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La pandémie de Covid 19 coûtera à la France 424 milliards d’euros sur 3 ans (Olivier Dussopt, Ministre des Comptes Publics). Le soutien 2020 et 2021 à l’économie se poursuivra encore en 2022. Ce soutien indispensable est l’effet primaire de l’urgence, indiscutable et indiscuté.

Dette, déficit, impôts: les 10 chiffres dingues du «quoi qu’il en coûte» – Economie | L’Opinion (lopinion.fr)

En 2019, (dernière année « normale ») le déficit des retraites était de 1,9 milliards d’euros. Le rapport entre ces deux chiffres est donc de 1 à 223 pour être précis. Gardons 200 comme chiffre rond. Cela signifie que l’effort financier consenti pour résister à une déflagration économique a été 200 fois plus important que le déficit régulier annuel de la retraite. On pourrait dire aussi que nous avons deux cents ans devant nous avant de parvenir à ce chiffre, en cumulé de déficits annuels des retraites.

Ces comparaisons paraissent évidemment surréalistes. Elles représentent le type de traduction inévitable qui sera faite par les français dans leur globalité, en dehors des experts, sur les propositions électorales. C’est un effet secondaire. Les populations les moins favorisées auront un sentiment encore plus accentué de cette comparaison. Cela favorise inévitablement un apport de voix vers les extrémités du prisme politique. Pour mémoire, cet apport de scrutins a été traité dans ce blog :

Ces dépenses pharaoniques, mais indispensables, représentant la dette publique ne sont pas une exception française, l’ensemble des pays ayant creusé le déficit dans des schémas de protection économiques variables, et pour la plupart dans des proportions massives :

Les effets secondaires sont d’ordre psycho-sociologiques. Même si E. Macron, sauf 3e vague, bénéficiera logiquement d’un taux de confiance amélioré en sortie de crise sanitaire, cela ne lui donnera pas pour autant un blanc seing sur les propositions de réformes. En effet, l’essentiel du programme de changements qui touchent chacun porte sur l’économie et non sur la société dans sa globalité. Retraite : un relèvement de l’âge légal avant la fin du quinquennat ? (mieuxvivre-votreargent.fr) Or, les mesures de régulations économiques sont par nature des programmes de « gestion » au même titre que la gestion d’une entreprise. On réduit les coûts quand le marché est faiblement dynamique, pour rassurer l’actionnariat et prolonger la vie de l’entreprise. Mais dans le cas des entreprises, ce sont les comptes annuels qui sont l’arbitre des amabilités, alors que la France est « hors compte d’exploitation » depuis longtemps. Elle est à une distance inégalée de l’équilibre, à la suite de la pandémie.

La population ne sait pas qui il faudrait remercier, et même s’il faut remercier tout court pour ces « milliards covid19″ . Elle pressent qu’on va lui faire payer quelque chose d’autre, en retour. Ce scenario d’angoisse prend vie dans un pays où les niveaux de vie populaires baissent et où les grandes fortunes progressent de façon exponentielle. Encore un effet de « loupe », qu’il soit juste ou non importe peu, cet effet existe. L’injustice est encore plus criante sur les métiers qui ont été les plus exposés au risque pandémique : (données un peu anciennes, mais la hiérarchie est identique aujourd’hui)

La perception de l’inégalité devient donc un thème, car on ne descend pas dans la rue manifester pour une meilleure sécurité, on descend dans la rue quand on touche aux revenus des ménages moyens (retraites, impôts, prix des carburants, chômage etc..), alors qu’en 3 ans, l’équivalent de 200 fois le déficit des retraites a été versé sur des comptes sans que la terre ne s’arrête de tourner. Et l’hiver 2021-22 sera celui de la réalité des dégâts sociaux et économiques durables. Les quelques bières avalées en terrasse seront oubliées, et la gestion de la protestation sera un élément clé de la période pré-électorale d’ici le printemps 2022.

Prix des carburants en France, site gouvernemental (prix-carburants.gouv.fr)

Paradoxalement, les effets secondaires de cette mobilisation extraordinaire des moyens pour protéger et relancer l’économie ne sont pas des applaudissements mais des angoisses. Lorsqu’on sort d’un tunnel, on veut voir la lumière et non d’autres tunnels. Certains disent : « remettre la France au travail ». On ne peut que s’accorder sur le fond, mais la phrase est sans respect, hors d’âge, et même vaguement nauséabonde. Depuis quand l’Etat, sauf dictature, est-il un maître employeur capable de générer des postes pour chacun ? L’Etat n’ a aucun pouvoir là-dessus, seules les entreprises peuvent faire avancer le sujet de façon durable et elles ne disent pas « remettons la France au travail », elles disent : « laissez nous travailler, retrouver la confiance, l’énergie pour innover et que l’Etat continue de protéger les citoyens ».

Le fait est que les citoyens seront ravis de retourner travailler dans de bonnes conditions. Ce deuxième effet secondaire est que la masse des jeunes, des sans emploi, des « CDD ou intérimaires » en ont assez de ces déclarations de proviseurs, comme si personne ne voulait travailler et que la pandémie ait été l’occasion de se reposer. La communication et de réelles intentions sont les éléments stratégiques fondamentaux de cette élection. Il va falloir comprendre vite, aux sommets des partis en compétition pour les présidentielles, comme au sommet de l’Etat, que malgré les milliards investis pour sauver des vies et un système, l’accord social avec le monde de l’économie privée et le discours qui va avec seront clés pour convaincre et éventuellement gagner.

Réussir la relance n’est donc pas qu’une question de milliards mais aussi d’éviter de proposer d’autres tunnels.

Car pour certain(e)s, celui de 2020-2021 aura été particulièrement long et sombre.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :