Europe de la Transition, France de la Transformation

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Le mot « transition » est appliqué dans le langage courant d’aujourd’hui essentiellement pour l’écologie. Il est en tous cas compris le plus souvent pour évoquer des changements d’habitudes de consommation et de comportements en faveur de la protection de la planète. Le quinquennat d’E. Macron a utilisé un mot stratégique du début du mandat à aujourd’hui : « la transformation« . D’une certaine façon il s’agit de la même chose à la différence près, non négligeable, qu’une transformation implique une liste d’actions n’aboutissant pas clairement à une vie meilleure mais à une forme de vie défensive et mieux organisée. « La transformation » est aussi plus directement corrélée au numérique, donc à l’outil. Cela va dans le bon sens, mais avec une absence de sens, même si le mot est employé pour définir des listes.

Les 11 actions de Bercy pour accélérer la transition écologique | Gouvernement.fr

Une transition est à l’inverse, par définition, un chemin vers autre chose, une route qui mène vers un objectif, a priori plus favorable au bonheur, avec des étapes. L’un part du principe de réalité, l’autre exploite l’espoir et la motivation. La cohabitation des deux approches est probablement possible. La certitude est que l’une sans l’autre est un projet mort-né. Ce qui est validé c’est que les français sont prêts pour une transition majoritairement écologique, mais aussi globale.

Prenons l’exemple de la réforme des retraites, symbolique de l’époque. Son axe « transformation » est un calcul conduisant à augmenter les durées de cotisations pour assurer sa pérennité économique. Son axe « transition » est d’imaginer un projet de stabilité au travail pour les seniors jusqu’à leur âge légal, quelle que soit la rallonge. Le premier est parfaitement juste. Le second est indispensable car nous savons tous qu’après 50 ans, la perte d’emploi est semblable à une condamnation. Un calcul sans transition culturelle profonde reste un calcul, et non une décision. Les deux alignés ressemblent d’un seul coup à un vrai projet, avec des chances d’exister, et d’améliorer la vie.

Rapport SNC : Le paradoxe des seniors – Le Mag Coup de Pouce (syntec-conseil.fr)

L’Europe a documenté en 2020 les axes de transition, dans le domaine industriel, qui prennent en compte l’engagement stratégique du secteur privé, en tant qu’employeurs, mais aussi fournisseurs et acheteurs. C’est un point essentiel de la transition économique/écologique car elle met en perspective l’expérience générale sur l’innovation, qui s’est révélée au grand public lors des recherches et exploitations des vaccins pour lutter contre la Covid-19. Il a été constaté que les innovations technologiques, tous secteurs confondus, sont la plupart du temps le fait de PME qui sont ensuite plongées dans un système d’affaire pour le développement industriel de la découverte ou de l’innovation par de grands groupes.

Financer son innovation grâce aux soutiens des industriels – FinKey

L’Europe souhaite réguler ce schéma de manière à encourager les petites structures de recherche dans leurs démarches, en limitant le risque de récupération des bénéfices par les acteurs de la production de manière inégale. C’est un autre exemple de principe de transition excellent qui prend en compte l’ensemble des facteurs. La transformation est le développement des recherches, et la transition un système commercial équitable et global. L’objectif est de multiplier les initiatives en conservant l’espoir de gain, une fois le brevet déposé, et qu’un maximum de populations bénéficient de ce qui a été découvert, que ce soit un produit, un service, ou une expertise nouvelle.

La politique européenne de l’environnement – Touteleurope.eu

En France, les initiatives gouvernementales destinées à améliorer les comportements sont à classer dans le mode « transformation« , c’est-à-dire une liste de produits modifiés, d’aides à la rénovation éco-responsable énergétiques et des règles liées à l’épandage agricole.

Transition écologique : ce qui change au 1er janvier 2020 | Ministère de la Transition écologique (ecologie.gouv.fr)

Ces éléments sont évidemment à suivre avec un esprit positif mais ne globalisent pas une « transition » qui permet de se faire une idée d’ensemble du résultat attendu. C’est une amélioration, mais ce n’est pas stratégiquement planifié sur plusieurs années avec un objectif d’amélioration du mode de vie économique, social et culturel. Les intentions sont bonnes et concrètes, mais les français seraient intéressés par un point de vue de société dans lequel s’intègrent ces éléments et probablement beaucoup d’autres car chaque pays a ses caractéristiques propres. Par exemple, l’énergie peut dépendre de la structure géographique d’un pays. La Norvège, criblée de plans d’eau, est souvent citée en exemple écologique, à l’inverse de la France qui puise l’énergie ailleurs. L’explication de la différence de sources est, au moins en partie, liée à l’implantation du territoire.

Les marques ont souvent mieux expliqué l’aspect global de la transition avec des exemples simples, du local, des bénéfices pour les personnes, et une intégration à la vie moderne sans heurts. C’est aussi une qualité majeure de l’approche transitionnelle par rapport à l’approche de transformation : l’intégration simple dans la vie et dans le temps.

La France fait partie des programmes européens. Les enjeux écologiques et planétaires sont au moins pris en compte sur la surface de l’Europe. Mais la communication qui en est faite auprès des français par l’Etat est symbolique d’une vision fragmentaire et par appartement, ne prenant pas en compte la capacité des personnes à comprendre un point de vue global. N’importe quel bon manager dirait qu’un travail bien expliqué, avec son rôle dans le contexte, est un travail mieux exécuté.

La Transformation n’est donc qu’un mot quand elle est isolée, et ne représente qu’un activisme politique de bon ton, voué à l’échec. Mais elle prend vie si elle est présentée comme le dernier maillon d’une chaîne globale qui s’appelle la Transition. Des discours et des Tweets ne vont pas suffire.

Cette chaine se construira sur 100 ans, et non sur un ou deux quinquennats.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :