Elections : La Participation de l’Indifférence

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Tout le monde sait que les élections locales, départementales ou régionales sont une occasion abyssale d’abstention. Le record est battu cette fois avec environ 67% d’abstention, niveau bas historique pour les régionales au premier tour. La logique voudrait pourtant que les élections locales tirent leur épingle du jeu car elles mettent en scène des personnes que nous pouvons connaître physiquement, ou en cas de candidat sortant, dont nous pouvons mesurer l’impact positif ou négatif du mandat précédent dans nos vies. Pourtant, en France, seule l’élection présidentielle tient encore le coup sur la participation, (abstention autour de 25% entre 1er et 2e tour en 2017) malgré une baisse constante, mais moins dramatique que les autres scrutins.

Etrangement, les élections locales ou régionales subissent l’indifférence qui a gagné l’électorat, à cause de l’image des responsables nationaux, présidents, premiers ministres, ministres et secrétaires d’état. C’est injuste mais parfaitement humain. On juge l’ensemble et on sanctionne le particulier. On peut ajouter à cela que les campagnes régionales bénéficient de moyens très nettement inférieurs, et que la seule possibilité pour les candidats de retenir l’attention des médias, c’est de batailler sur des enjeux nationaux. Si une proximité avec un scrutin présidentiel fait partie du contexte, le débat intéresse, alors qu’il sort la plupart du temps des compétences de l’élection locale en question. C’est le cas des échanges sur la sécurité qui ont oblitéré toutes les propositions autres qui auraient pu différencier chaque prétendant aux élections régionales 2021.

On pourrait se contenter de dire que les politiques ont une mauvaise image et en rester là. Mais la réalité est que la structure constitutionnelle de la France, qui accorde au Président des pouvoirs inédits ou presque à l’échelle des démocraties du Monde, est un toboggan d’usure d’image. En effet, la confrontation d’un gouvernement aux problèmes de la nation n’est pas partagée de manière solidaire avec la population. La Constitution dit, en langage clair, que le Président doit résoudre les sujets avec son équipe, sans partage, l’Assemblée étant un « validateur », peu impactant lorsqu’il y a majorité présidentielle. La réelle mais fragile prééminence présidentielle sous la Ve République | Lextenso Etudiant (lextenso-etudiant.fr) Et nous savons tous d’expérience que l’absence de partage d’une responsabilité fait la part plus belle aux heures sombres qu’aux heures de gloire. Les promesses ne peuvent être tenues, les paroles qui échappent sont autant de coups de canif, et malgré un travail de titan, une équipe présidentielle est à coup sûr exposée à la vindicte, mais surtout à l’indifférence qui est l’étape qui suit de près la déception. Or, la déception est garantie dans notre système présidentiel, quel(le) que soit la personnalité. Le « un pour tous » n’existe pas en politique et le « seul contre tous » non plus. Alors il serait temps de réfléchir à autre chose.

Compte tenu de tout cela, on constate que les responsables qui sont sortis (et donc devenus silencieux) du gouvernement sont bien notés en termes d’image. C’est le cas notoirement d’Edouard Philippe (pourtant à la rame sur les retraites) et de Nicolas Hulot (pourtant à la rame sur l’écologie).

Le jugement des français n’est donc pas issu d’une logique universitaire qui récompense les brillants et honnit les perdants, mais d’un illogique humain qui estime les personnes indépendantes, et admire ceux qui séduisent. Il n’y a aucune logique de résultat, sauf énorme bourde. Lorsqu’on est un personnage public, en charge de difficiles missions politiques ou simplement de responsabilités territoriales, ce constat est très dur à avaler car il tient à des facteurs flous, mobiles, subjectifs, de court terme, et un peu de hasard. C’est une forme d’injustice, mais il est à craindre que cette brève analyse, qui aurait pour vertu d’encourager les politiques à être eux-mêmes, plus humains, plus aptes à dire leurs erreurs, plus modestes, et aussi plus simples et clairs, ne soit un vœux pieux. D’ailleurs, même la gauche est tombée dans le panneau :

Présidentielle 2022 : entre socialistes, « insoumis » et écolos, la fin du tout à l’ego à gauche ? (francetvinfo.fr)

L’ego surdimensionné de la plupart d’entre eux concurrence l’intelligence humaine, et ils demeurent inlassablement dans cette compétition de premiers de la classe qui depuis bien longtemps n’intéresse plus personne, à part eux-mêmes et les centaines de commentateurs des chaînes d’info qui les rejoignent sur ce point précis.

INFOGRAPHIES. Les Français se méfient des médias et réclament davantage de transparence, selon une étude de l’Ifop (francetvinfo.fr)

Faut-il modifier la Constitution pour une « sensation » participative plus étendue ? Faut-il former les responsables politiques à un rapport plus équilibré de « paroles/résultats » ? Faut-il agréger un vote blanc ? Faut-il travailler un peu plus en silence et un peu moins sous les micros des médias ? Faut-il apporter aux enfants à l’école une fenêtre de culture sur la démocratie française et les schémas politiques, comme l’histoire ou la géographie ? Faut-il ……?

Il faudrait un peu de tout cela et plus encore, mais en l’absence de considération responsable des citoyens, depuis des décennies, la machine politique n’a pas démontré son sens de la démocratie, mais celui de mises en scènes que de moins en moins de personnes viennent applaudir. Que ce soit juste ou non n’est pas la question car le service de l’Etat demande autre chose, quelque chose qui a disparu, au rythme des scrutins successifs, des bureaucraties, des votes « contre », et des propositions-calculs de faible humanité.

Ainsi s’est construite l’indifférence.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :