Politique et Complotisme : Média Delirium

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La forme journalistique de l’information tenait, à une certaine époque, à une écriture creusée d’un sujet. Sa diffusion par voie de presse ou d’audiovisuel permettait l’accès au plus grand nombre et on passait au sujet suivant. Aujourd’hui, la même information traitée avec autant de sérieux et de professionnalisme « qu’avant » n’est plus seulement diffusée au plus grand nombre, elle est répétée à l’infini, broyée dans des débats sans fin. Expertisée avec soin par des personnes plus ou moins compétentes, l’information précise mute vers un thème susceptible d’être contredit par n’importe qui.

Les journalistes qui travaillent l’information brute ne sont pas en cause. Leurs confrères des plateaux de télévision se sont mués en animateurs de groupes pour servir des audiences, par un traitement répétitif. Le résultat en est un mélange de désinformation, d’opinions subjectives et de réels points de vue, sans possibilité de distinguer les uns des autres. L’audience est l’unique sujet, le complotisme une bonne affaire, et la pandémie la poule aux œufs d’or. Les chaînes d’information euphoriques en 2020 – Challenges

L’exemple de la Covid 19, des nombreuses politiques de réglages des interdits, des experts en tous genres et de l’apparition des vaccins sont emblématiques. La communication de l’Etat sur des mesures « mètre par mètre » est difficile à comprendre, creusant ainsi une autoroute de discussions et de mises en cause dans un environnement de faiblesse de nombreuses personnes. Covid-19 : des mesures moins acceptées, sur fond de « détresse » psychologique et de « besoin de fête » | Public Senat Il serait facile d’incriminer les réseaux sociaux parce que, finalement, personne n’y est vraiment missionné mais ce n’est que le bout de la chaîne. Il est compliqué d’y trouver un responsable et très facile d’en trouver des milliers. Les médias d’informations ont une part de responsabilité car la désinformation se crée par la masse de mots, la controverse permanente et la faiblesse du recul face aux événements. Fake news, complotisme, idéologie des chaînes d’information : pour une approche pluridisciplinaire des médias | Sciences Po LIEPP Aucun procès de personnalité ici, Il y a juste une nouvelle forme de journalisme. Chacun y trouve ce qu’il veut, il n’y a pas de sot métier.

La communication de l’Etat a donné le ton sur les mots employés lors de cette crise sanitaire. « Nous sommes en guerre« , « en première ligne » et autres expressions de combat ont déclenché involontairement la dérive des références. L’intention était louable et sincère, mais les effets pervers. Les étoiles jaunes des antivacs et anti-passeport sanitaire, scandaleusement portées lors de manifestations de rue, reflètent la vidange du sens des mots et des symboles, insultant ainsi sans hésiter les survivants et les morts des camps nazis. Etoile jaune et anti-vaccins : les larmes indignées d’un rescapé du Vel d’Hiv – Libération (liberation.fr) « Peu importe les outrances, pourvu qu’on parle de nous » est un mode de communication utilisé aussi, de manière moins attaquable et justiciable, par les chaînes d’information où des personnages se créent de toutes pièces, et même, se « présidentialisent« . Eric Zemmour : nos révélations sur sa candidature à la présidentielle (parismatch.com) Après tout, ça a marché en Ukraine avec un humoriste, alors pourquoi pas chez nous, en mode beaucoup moins drôle ? Ukraine: Volodymyr Zelensky, d’acteur à président | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) . Les feux de la rampe créent un « mode dégradé » de la culture et de la politique ainsi que des débats, comme si cette lumière pouvait apporter par magie et sans travail, une compétence en droit constitutionnel, en fiscalité, en économie etc… Le complotisme trouve sa force dans le creux de la culture, le creux des mots, et parfois le creux des gens.

Le complotisme a toujours existé. Le « moon hoax » (nous ne sommes pas allés sur la Lune), les Survivalistes (fin du monde), les Illuminati (la planète dirigée secrètement), les Platistes (la terre est plate), La Donut Earth Society (La terre est un Donut), les Reptiliens (Aliens qui nous ont infiltrés) et les traditionnelles conspirations maçonniques, juives ou jésuites qui regroupent les paranoïaques les plus ancrés dans l’histoire, mais qui n’ont pas vu venir l’Etat Islamique. Le complotisme s’exporte aussi : QAnon, la mouvance complotiste qui gagne peu à peu la France | LCI. Les seuls qui finiront par avoir raison à coup sûr sont les survivalistes, mais il leur manque le délai, ce qui est pourtant l’information importante. Dans le cas des vaccins, des mesures de l’Etat, des passeports vaccinaux, il s’agit d’un complotisme de situation qui mêle la protestation politique anti-gouvernementale et l’hystérie collective issue de la méfiance. L’hystérie génère le buzz, puis la visibilité, offrant ainsi aux personnages oubliés de la politique ou du showbiz une chance d’existence éphémère dans les médias. Manifestation anti-vaccins : des députés demandent le départ de Martine Wonner (europe1.fr) Une fois encore, l’attractivité de la lumière-média reste la motivation principale des personnages publics en perdition, autorisant toutes les formes de provocations événementielles.

Le Gouvernement a besoin de simplifier à la fois les mesures prises et sa communication. La stratégie de l’adaptation à chaque mouvement sanitaire part d’un bon sentiment mais ouvre la porte à toutes les sortes de protestations rééditant à l’envi le fameux « enfer pavé de bonnes intentions« . Coronavirus : le gouvernement doit « simplifier sa communication » (rtl.fr) Personne ne dit que c’est facile, mais la place laissée aux imaginations protestataires est obligatoirement contre-productive, encouragée involontairement ou non par la médiatisation devenue l’amplificateur des amabilités.

Dans ce delirium de mots, de contre-mots reçus dans les foyers, et de petites foules hystériques, il y a des personnes simplement inquiètes et silencieuses. Loin des complots, elles attendent toujours des réponses.

Des réponses simples, et utiles.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :