La France Politique vue d’Ailleurs

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

A en croire « The Economist » (Londres), E. Macron est de Gauche, sans hésiter. La vision anglaise est une analyse de la frustration présidentielle des mesures à prendre dans un « ultra libéralisme« , et la réelle ambition sociale qui serait toujours présente. Emmanuel Macron, surreptitious socialist | The Economist Cette image a été renforcée par le « quoi qu’il en coûte » qui conduisait à nationaliser temporairement les salaires lors du confinement 2020. Sans généraliser à tous les anglais, il semble tout de même que l’image de la « France sociale » soit assez solide outre-Manche, incluant le Président Macron comme si rien ne s’était passé depuis 2017. Il est probable que cette idée de la France soit une marque générale issue de l’Histoire, indépendante des aléas politiques prompts à grignoter ce qui a été obtenu par le passé par les français. Voici une image de cette Histoire qui pourrait faire rêver aujourd’hui les oppositions de Gauche en course pour la présidentielle (innover n’est pas toujours la meilleure idée) :

A propos des mobilisations récentes contre le pass-sanitaire, les Etats-Unis, par les voix du Wall Street Journal et du Financial Time, en font une description simplement chiffrée mais notent que ces mouvements ne feront que compliquer la tâche des institutions et des gens de terrains contre le Coronavirus. L’usage du pass sanitaire est étendu en France, déjà en proie à une quatrième vague (courrierinternational.com) On pourra déceler une forme d’incompréhension de la part des journalistes américains sur ces manifestations, qu’ils décrivent comme une forme cachée de contestation politique. El Pais, en Espagne considère que la remise en cause des chiffres officiels par les personnes de ces groupes relève du complotisme primaire, même si le mot n’est pas cité. Le Wall Street Journal explique de son côté que ces manifestations reprennent le modèle « Gilets jaunes » hebdomadaire, et rappelle les raisons économiques et sociales qui avaient déclenché le mouvement. E. Macron sera sans doute politiquement « sauvé » par le fait que le variant Delta du virus est mondialement répandu et que cette 4e vague aurait pu le désavouer si cela avait été un cas unique français. A suivre dans les mois qui viennent, après l’été 2021 :

À force de jouer les Superman, Macron est en train de se planter (courrierinternational.com)

En Italie, La Repubblica note les difficultés de mise en place en France du pass-sanitaire, et la grogne des commerçants du spectacle ou lieux publics qui ne sont pas là pour faire un travail de contrôle. Toutefois, le journal explique que la résignation a fait place à l’énervement du démarrage. Mais quelles que soient les analyses des uns et des autres sur l’agitation « à la française » autour des mesures, le Washington Post et le New-York Times nous disent qu’aux Etats-Unis, sans pass-sanitaire, l’obligation vaccinale s’étend à certaines catégories, comme en France, reflet mondial de la réaction politico-sanitaire pour vaincre la pandémie et ses variants. Il est possible que la France soit dans une tradition toujours plus « compliquée » mais le principe semble bien être identique à ce qui est pratiqué ailleurs sur ce sujet.

Vu de l’étranger. Macron déclare “la guerre” aux non-vaccinés (yahoo.com)

D’autres événements, liés à l’univers politico-juridique ou aux décisions de l’Etat français sont mal compris ou interprétés par l’étranger. Il y a indéniablement une image de pouvoir centralisé en France, correspondant à la réalité constitutionnelle, mais qui choque les démocraties extérieures à la France. En effet, les modèles européens sont pour la plupart basés sur des systèmes politiques plus souples et plus proches des citoyens, que ce soit par les pouvoirs des régions comme en Allemagne, ou le mode de gestion démocratique des pays nordiques.

La condamnation de Nicolas Sarkozy vue de l’étranger: un révélateur de l’état absolutiste du pouvoir en France (franceinter.fr)

L’image de la France n’est pas juste une compilation de grèves et de manifestations couvertes par des prestations sociales. L’influence du pays reste objectivement liée à sa présence militaire défensive ou protectrice de certaines parties du monde, avec des choix nationaux ou internationaux au travers des grandes structures de collaboration militaire (OTAN). Le point ici est qu’il existe des actions entreprises par le passé, depuis la France, qui perdurent quelles que soient les gouvernances dans le support de nations alliées, dans la collaboration des services de surveillance et de renseignement, ainsi que sur les sujets liés à la cyberdéfense. Actualisation stratégique 2021 (defense.gouv.fr) Il va de soi que l’image d’un pays, soumise aux aléas d’événements « visibles » ne change pas les situations d’urgence que la planète rencontre, que ce soit sur le plan sanitaire, écologique ou politique. La solidité des accords passés entre nations sur ces sujets dépasse sans doute l’efficacité attendue, en particulier en matière d’écologie, mais permet tout de même d’assurer et de développer des infrastructures qu’un pays ne pourrait construire seul.

La réalité des images « frontline » qu’égrènent les chaînes d’info en continu en France est bien éloignée de l’évolution réelle des actions du pays sur la scène internationale. NATO – Topic: Renforcer la présence de l’OTAN à l’est et au sud-est Ces actions sont pour la plupart renforcées, pour la sécurité et l’équilibre des pays, et chaque participant-nation en reçoit le bénéfice. Il y a quelques exemples de travail en équipe avec un gain pour tous et chacun. Le renseignement, pour prendre un exemple sous médiatisé par nature, est un réel cas de développement multinational, sans que les médias aient pu y trouver la moindre source d’événement à sensation. L’une des raisons est sans doute le bol d’air que ces agences spécialisées ont su prendre pour s’éloigner des aléas politiques, pour durer, perdurer, et performer.

« L’essor de la coopération internationale entre agences de renseignement a créé une distance avec leurs responsables politiques » (lemonde.fr)

La France a donc une sorte de double vie dans son image politique à l’étranger. Dans la même carte postale peuplée de tours Eiffel, Champagne, Louis Vuitton et Riviera, on trouve les protestations sans différenciation de ce qui est légitime et de ce qui est ubuesque. Les mouvements de foule, les événements politiques négatifs ou scandaleux, donnent une perception agitée comme une mauvaise humeur permanente. On pourrait dire que la France n’est pas cela, mais le dire ne change pas grand- chose. La réelle puissance de la France, si elle n’est plus au premier plan des échanges commerciaux, est certainement celle de son rôle dans l’équilibre du monde, abondée en cela par l’Europe, et des alliés sûrs, même pour les plus dissipés d’entre eux.

La France et l’OTAN – Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (diplomatie.gouv.fr)

La France sait ternir son image autant qu’elle sait maintenir son influence.

Nous ne serons jamais simples.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :