Stratégies Politiques : Août, le Silence des Moutons.

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

En ce mois d’août 2021, les deux entités socio-politiques qui se font entendre sont les manifestants anti pass-sanitaire et Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux. Certes, tout le monde a droit à des vacances mais le seul moment de l’année où l’espace média est relativement libéré ne semble pas inspirer les candidats 2022, comme si vacances rimait avec silence. Habitué aux disruptions, le Président n’a pas la même stratégie et, dans un calme plat des sujets politiques-médias, il s’est offert une part de voix potentielle sur l’argument vaccinal, probablement inaccessible le reste de l’année, sauf peut-être entre Noël et le jour de l’An.

Dans l’univers des entreprises, la question du planning de communication est une très ancienne discussion entre les conseils et les marques. Les uns aimeraient profiter de la période offrant une visibilité à moindre coût, et les autres ne souhaitent pas investir car les ventes s’interrompent ou se ralentissent fortement au mois d’août. L’enjeu est de récupérer à son profit la plus grande part possible de « bruit de communication ». Sur le plan du discours politique, on ne peut pas dire que les cerveaux des citoyens soient verrouillés à cette période de l’année, il y a donc une occasion d’apparaître. Les français bénéficieraient plutôt d’une oxygénation bienfaisante et propice à la réflexion sereine. La preuve en est le succès du lancement estival de l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) : La science envoutante derrière l’ASMR | L’actualité (lactualite.com) Il n’est donc pas utile de suivre la logique commerciale car les médias sont toujours opérationnels en été, et avides de « remplir » leurs pages et plateaux TV dans cette parenthèse silencieuse. Les audiences restent non négligeables, donc exploitables, même si elles baissent beaucoup en été. Et les médias suivent les vacanciers, où qu’ils soient. L’audience TV reste soutenue en août. TF1, seule chaîne historique à progresser. BFMTV toujours fort, rebond de L’Équipe | Offremedia

La question qui se pose pour les politiques qui retiendraient l’idée de communiquer dans des périodes creuses d’activité (vacances d’été, de Noël, ponts de mai etc..) est celle du contenu. L’habitude prise par les dirigeants de partis politiques, et Présidents successifs jusqu’à aujourd’hui, était de s’abstenir complètement lors de ces moments de repos pour les français. Ils jugent plus utile la bataille « en live » dans les médias lors de séquences « actives » d’opposition ou de propositions. Télévision : quand les politiques se transforment en boxeurs – Le Point Le but la plupart du temps, étant de provoquer des débats pour faire passer un message, dans un classicisme de calendrier politique que ne renierait pas la grande distribution, habituée aux rendez-vous promotionnels datés (fête de ceci, fête de cela…). Pour les politiques, il y a l’équivalent : septembre = rentrée et social, octobre = E. Macron candidat ou non, novembre = 100% vaccinés ?, décembre = budget et bilans. Tout cela émaillé de primaires à droite, de nouvelles candidatures ou désistements, puis d’un 2022 dans la paralysie et les batailles pré-électorales. Peu en sortent vraiment grandis, sauf un ou une.

Quand on voit ce déroulement prévisible et épileptique (ici très résumé) de l’action politique, on peut déceler dans les périodes de calme une opportunité immense d’une diffusion caractérisée par l’image et le contenu. Le succès grandissant et d’une qualité jamais égalée de grands documentaires sur les plateformes vidéo est un signe des temps sur la porosité des métiers du cinéma avec ceux de l’analyse documentaire. Meilleurs documentaires de 2020 – AlloCiné (allocine.fr) Les productions des uns et des autres se rapprochent en terme de qualité, avec un aspect journalistique renouvelé pour les documentaires, et culturellement riche. Tout ne se vaut pas, et il reste un tri à faire : Les contre-vérités de « Hold-up », documentaire à succès qui prétend dévoiler la face cachée de l’épidémie (lemonde.fr). Toutefois, c’est une piste de communication que les politiques, en particulier ceux qui représentent une tendance ou un parti, pourraient exploiter, dans le sens noble du terme.

De nombreux journalistes, médias et producteurs seraient sans doute intéressés par la mise en image d’un « historique républicain » ou d’un « historique socialiste« , ou du parcours des challengers aux présidentielles, ou toute autre forme de scénario impliquant un accès aux archives, aux grandes comme aux petites histoires, ainsi qu’aux inédits. Nous y avons droit après chaque présidentielle, comme après chaque coupe du monde de foot gagnée, avec des succès d’audience avérés. Alors pourquoi ne pas se lancer, en été ou lors des vacances dans l’année, sous forme de documentaire ou de série documentaire, avec toutes les rediffusions possibles ? Le service public audiovisuel pourrait d’ailleurs utilement y participer, d’autant que le plan de relance prévoit des mesures de soutien à la production audiovisuelle. Une opportunité de plus ! Mesures exceptionnelles de soutien à la production audiovisuelle | economie.gouv.fr

Le gain n’est pas financier pour les acteurs réels de tels projets, mais une forte mise en valeur de l’image, du travail, des réalisations, et des échecs. L’univers politique manque cruellement de fond et de vérité dans sa médiatisation car il est à 80% en réaction. L’aspect cinématographique, avec les outils de production d’aujourd’hui, peut réaliser de quoi non seulement intéresser mais faire découvrir ce qui ne se sait pas, ce qui reste en dehors de l’image le reste de l’année, et surtout ce qui ne tient pas aux événements mais aux personnes qui animent cet univers. La réalité entre en dissection documentaire – Libération (liberation.fr) Sortir du troupeau de moutons est une chose possible par une exploitation différente des calendriers. Certains appellent cela la disruption, mais avec plus de modestie on dira que c’est éventuellement malin. Ci-dessous, le niveau de confiance dans les partis politiques en France vs Allemagne et Royaume-Uni :

Dans l’esprit des français, la politique n’a pas une cote d’image au plus haut.

Pour toucher leur cœur, utiliser un contre calendrier et un nouveau format est une piste.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :