Présidentielles 2022 : Le Marketing des Priorités

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Parmi les phénomènes de communication électorale, et pour s’extraire un moment du marronnier un peu pénible « Zemmour-Le Pen », il y a celui du marketing des priorités. Cette année, dans cette campagne qui débute pour les Présidentielles, on assiste à une explosion des propositions de mesures destinées à régler les préoccupations des français. Election présidentielle 2022 : la hausse des salaires et du pouvoir d’achat au cœur de la campagne (lemonde.fr) En soi, on peut s’en réjouir, mais malheureusement, au-delà de la faible crédibilité, il y a une sorte de mouvance de ces priorités, d’une semaine à l’autre, voire d’un jour à l’autre. Présidentielle 2022: ces candidats ont-ils enfin compris la priorité des Français? | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) Les priorités sont traduites uniquement en urgences, avec mesures d’urgence. Avant le pouvoir d’achat, différentes priorités se sont succédées : la sécurité (attentats, incivilités), la santé (Covid 19), l’emploi (crise) etc… Sur les 4 étapes (ci-dessous) nécessaires pour effectuer une action, seule l’étape 2 répond présente dans l’association des politiques aux événements. C’est tout sauf suffisant.

Cet aspect épileptique est la conséquence de deux événements : le premier est conjoncturel (l’événement en soi), et le second artificiel, par une hiérarchisation sondagière qui dramatise les effets. Carburants : les prix de l’essence et du Diesel en forte augmentation (turbo.fr) Ce n’est pas anodin. A chaque apparition de problème, la remontée des contaminations Covid19 ou la hausse du prix des carburants, on se retrouve avec une exposition de listes de problèmes (en général toujours les mêmes) présentés dans l’ordre qui correspond à l’actualité. « Fractures françaises » : l’environnement s’impose comme un enjeu majeur dans les préoccupations des Français (lemonde.fr) La réalité est qu’on ignore si cette information est réelle ou le résultat d’un « top of mind » (présence à l’esprit) dans le public, obtenu par la médiatisation de l’événement puis par les sondages immédiatement effectués et également médiatisés. Quelle est la principale préoccupation des Français ? (lareclame.fr) Chose encore plus étonnante, les politiques réagissent à ces communications comme s’il s’agissait d’informations en béton, et dégainent des mesures (gouvernants) ou des propositions (candidats) en droite ligne avec le sujet du jour. Prix des carburants : une aide de 100 euros pour 38 millions de Français, annonce Jean Castex | Actu A environ 150 jours des élections présidentielles, il est probable que la caisse se videra bien avant, si ce rythme persiste sans aucun recul.

Dans la communication des entreprises, cette façon de rebondir sur l’actualité pour proposer une offre s’apparente à ce qu’on appelle « les opérations promotionnelles« . Leur principe est identique. Il s’agit de saisir au bond un événement inhabituel (type météo par ex.) ou prévu (type fêtes des mères par ex.) pour dynamiser les ventes avec une offre adaptée. Marketing promotionnel – Définitions Marketing » L’encyclopédie illustrée du marketing (definitions-marketing.com) Cela fonctionne d’un point de vue commercial lorsque c’est bien réalisé avec des prix attractifs. L’efficacité est supérieure si l’image de la marque ou de l’entreprise qui communique est forte, bien identifiée, et cohérente avec la proposition qui est faite en promotion. A lire ces lignes, on voit tout de suite le parallèle avec les comportements politiques qui surfent sur de supposées priorités sans avoir auparavant consolidé une image suffisamment forte pour être pris au sérieux.

Le monde politique a un double déficit en terme d’image : celui de la fonction politique, décriée même si elle intéresse les citoyens, et celui des personnes en charge ou en opposition qui ne valident que très rarement les promesses faites en amont. L’enquête « Fracture françaises » confirme l’image abîmée des partis politiques (lemonde.fr) On pourrait comparer cela à la grande distribution qui n’a pas une très bonne image au plan global, ce dont pourrait souffrir chacune des marques, Leclerc, Auchan, Intermarché etc… En quoi la grande distribution a mauvaise presse – LSA Emploi (emploi-pro.fr) C’est la raison pour laquelle ces marques s’évertuent à parler du local, du bio, du naturel, du sans pesticide et des producteurs associés de manière à être pris au sérieux, et in fine consolider leurs chiffres. Pulpe de Vie et le pari de la grande distribution (latribune.fr) C’est la même logique, triviale pour beaucoup mais implacable, y compris en politique. On ne peut se servir des événements sans avoir une crédibilité forte sur la pure capacité de faire et d’agir. C’est injuste pour les gouvernants car personne ne dit qu’ils n’agissent pas, mais l’absence de vision globale exprimée nuit également aux messages qui parlent de réalisations.

Anne Hidalgo a un programme cohérent mais une image négative liée aux protestations des parisiens, pour résumer. Anne Hidalgo sévèrement jugée par les Parisiens et les Français – Odoxa : Odoxa E. Macron est dans l’efficacité point par point, ce qui est difficile en soi, mais personne ne parvient à lire une ligne avec une perspective. Emmanuel Macron est-il efficace ? (franceinter.fr) E. Zemmour est dans la violence du « regret d’avant » ce qui fonctionne en audience mais est trop rétréci et ne plaît qu’aux personnes âgées, ou ceux qui y voit un intérêt fiscal. Complément d’enquête : « Zemmour et les nostalgiques : la France, c’était mieux avant ? » – France 2 – 12 février 2015 – En replay (francetvinfo.fr) LR développe des idées de bonne gestion globale, ce qui est leur histoire, mais n’y croyant pas, délaisse la communication moderne sur les personnalités. « On est un canard sans tête » : pourquoi une telle grogne chez LR au sujet de la présidentielle – L’Express (lexpress.fr) Le RN dit ce qu’il croit comme si dire les choses les rendaient réelles, ce qui est une faute de message. Marine Le Pen radicale : « Éric Zemmour n’a aucune chance ! » (msn.com) On ne peut tous les citer mais il y a clairement un schisme abyssal entre les réelles volontés des politiques, ce qu’ils disent, et la perception que les citoyens en ont.

La priorité des français est globale, multiple et toujours la même.

C’est de vivre ici, qui que nous soyons, d’où qu’on vienne, et si possible de mieux en mieux.

Un marketing politique global serait donc le bienvenu.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :