E. Macron : La Stratégie Intraverse

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

On peut définir « l’intraverse » comme quelque chose qui n’existe que dans un endroit, que ce soit dans l’esprit comme une idée, ou physiquement « hors de l’extérieur« , donc inaccessible aux éléments perturbateurs ou tempêtueux. Ce mot n’existe pas en français, mais il est utile malgré tout. Il est un emprunt détourné aux univers numériques en extension comme le « multiverse » (univers multiples) ou le récent « metaverse » (univers intégral), et représente une forme de modernité Macronienne, pour planter le décor de cet article.

Les expressions multiples de la campagne 2022 pour le job ultime de la politique française couvrent quotidiennement le champ des médias avec une liste de candidatures qui n’est pas encore définie. Candidats à la présidentielle 2022 : 41 prétendants, 41 projets… Et ce n’est pas fini (linternaute.com) Les « presque candidats » et candidats officiels sont traités avec une équivalence d’effets média, et très souvent pour certains avec un bruit assourdissant. Dans ce capharnaüm, la stature présidentielle permet de circuler (politiquement) dans « l’intraverse », en bénéficiant en creux des campagnes bruyantes extérieures. Emmanuel Macron et Angela Merkel en déplacement à Beaune mercredi – Beaune (21200) (lejdc.fr) Ce blog ignore s’il s’agit d’une stratégie consciente de la part d’E. Macron, mais c’est une forme d’efficacité implacable vis-à-vis de l’opinion. Cela représente le « faire » face au « dire« , avec la couverture média habituelle d’un Président en exercice. COP26 : Emmanuel Macron appelle tous les pays à «prendre leurs responsabilités» (msn.com)

Les prétendants au titre, qui n’ont pas les commandes aujourd’hui, ne peuvent que proposer des mesures ou des actions futures. Ils n’ont pas d’autre choix possible dans cette règle du jeu. « Faire campagne » est une forme double d’expression, qui traite le positif par des projets et le négatif par la critique des autres candidat(e)s ou d’un(e) autre quand une cible est particulière. EE-LV et PS : les attirés s’opposent – Libération (liberation.fr) On y ajoute des éléments de personnalité pour colorer l’ensemble mais cela reste malgré tout une liste de vœux qui s’oppose aux actions de celui qui gouverne pendant la compétition. COMMENTAIRE. Présidentielle 2022 : Donnez-nous le programme ! (ouest-france.fr) C’est ainsi depuis toujours. Le rôle des médias devient essentiel pour eux dans cette période de pré-campagne, le plus-disant étant presque toujours le mieux sondé des challengers (cf E. Zemmour), car la part de bruit dans les médias est un élément fort de présence dans l’esprit des citoyens interrogés. Présidentielle 2022: ce que dit notre compilateur de sondages à 6 mois du 1er tour | Le HuffPost (huffingtonpost.fr)

Dans cette cartographie électorale, la stabilité d’E. Macron autour de plus ou moins 25% des intentions de vote ne nécessite aucune surenchère verbale, le brouhaha extérieur faisant le travail en creux. Cela ne signifie pas que les projets n’existent pas du côté de la majorité mais que le temps de la « vente » n’est pas encore venu. A cela s’ajoute les neutralisations potentielles de concurrents entre eux, laissant ainsi place à un « intraverse » soigneusement orchestré dans les apparitions médias. La spécificité d’E. Macron, un peu comme le jouait N. Sarkozy à l’époque, est de personnaliser chaque décision de la France, ce qui conduit à une somme d’apparitions en quelque sorte « compétitives« . COP26: Macron appelle les « plus gros émetteurs » à « rehausser leurs ambitions » (msn.com) Le G20 récent, la COP 26 à Glasgow dans cette première quinzaine de novembre, la rencontre « réconciliante » avec J. Biden, le « pardon » aux algériens, la future présidence européenne sont autant d’éléments médiatisés (parmi d’autres) qui construisent des fenêtres sur la fonction présidentielle comme un pied de nez aux aboiements des candidats ou presque candidats. Crise des sous-marins. « Je sais » que le Premier ministre australien m’a menti, déclare Macron (msn.com)

Le principe intraverse est assez parfait car ces événements inscrits au calendrier présidentiel ne laissent entrer aucune contre-attaque de campagne puisque ce ne sont pas des tribunes mais des étapes concrètes ou des sujets hors champs. Comprendre et suivre la COP26 | Ministère de l’Ecologie Rien de tout cela ne fait exploser les sondages en positif pour E. Macron mais consolide une sorte de « camp de base » électif qui ne nécessite pas d’animation particulière compte tenu des médiatisations officielles sur les grands rendez-vous ou les cérémonies. Il y a toujours un avantage à diffuser de la hauteur qui ne soit pas « jupitérienne » car cette dernière ne fonctionne pas sur l’opinion en France. Pêche post-Brexit : Paris suspend son ultimatum pour « donner une chance » aux discussions (msn.com) L’altitude prise par le simple exercice de la fonction en période électorale génère naturellement une distance avec les batailles de rue des candidats qui font ce qu’ils peuvent mais n’ont pas accès à l’aura des rendez-vous présidentiels. La mobilisation des médias reste puissante pour ces moments-là, favorisant intrinsèquement l’image du gouvernant face aux challengers.

La stratégie intraverse n’est pas une nouveauté en réalité. Les Présidents précédents se sont déclarés en campagne le plus tard possible, sachant intuitivement utiliser cette posture, et parfaitement informés sur l’effet d’assimilation rétrograde d’un statut de Président à celui de Candidat. Présidentielle : quand et comment les présidents sortants ont-ils annoncé leur candidature ? | Les Echos

E. Macron en utilise tous les effets médias, plus nombreux et plus compétitifs, aujourd’hui. Cet intraverse aurait pu lui sauver la mise lors de prises de parole inutiles ou malvenues par le passé. Il saura certainement y puiser ce que l’expérience pourra lui offrir.

Car tout métier nécessite apprentissage et progression .

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

2 commentaires sur « E. Macron : La Stratégie Intraverse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :