Législatives 2022 : Le Match des Divisions

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Quand on a en ligne de mire les élections législatives comme objectif, c’est qu’on a renoncé au siège ultime présidentiel. C’est en tout cas ce que l’arène politique communique sans le dire aujourd’hui. L’élection législative permet de conserver une représentation publique nationale, mais n’en reste pas moins la deuxième division électorale. La France politique est aujourd’hui l’objet de 42 partis politiques, ce qui renforce le désir d’une part du gâteau législatif et affaiblit les chances présidentielles des candidats challengers. Classement du mois des partis politiques (politologue.com) Pour jouer sur les mots, celui de « division » est aussi ce qui caractérise l’approche des ténors politiques en ce moment. Dans cette campagne Présidentielle 2022, tous les concurrents issus des principaux partis ou tendances politiques s’acharnent à se diviser. Présidentielle 2022 : les primaires, de l’engouement au scepticisme (la-croix.com)

On a l’habitude des « disputes de couples » avant les échéances ultimes, en général à Gauche, mais cette fois la quasi-intégralité des formations sont en conflit ou lutte contre elles-mêmes. La Gauche n’est plus la championne de la division conduisant à la défaite assurée. Présidentielle 2022. À gauche, la division des partis politiques irrite les électeurs – Pontivy.maville.com Elle a été rejointe par l’extrême Droite. Election présidentielle 2022 : le Rassemblement national appelle Eric Zemmour à « ne pas diviser les forces » de l’extrême droite (lemonde.fr) Les Républicains sont empêtrés dans une bataille de primaires. « Il cherche à jouer à qui a la plus grosse »: ambiance tendue chez LR, les 700 parrainages de Michel Barnier font des jaloux (msn.com) Même la majorité présidentielle n’est plus à la seule main d’LREM, François Bayrou et Edouard Philippe ayant décidé de lancer leur propre parti. Bayrou relance l’idée d’un « grand mouvement politique central » (la-croix.com) On pourrait s’étonner, a minima, de cette forte tendance qui contamine aussi une majorité promise à la victoire d’une reconduction. La réponse est sans doute liée à de multiples causes mais la modification du paysage politique en multivers, les hésitations des partis sur les candidats, ont rendu petit à petit sans cohérence la composition de l’Assemblée Nationale. Qui sont les cinq candidats au congrès des Républicains ? (msn.com)

On sent, intuitivement, que cette assemblée d’aujourd’hui ne reflète plus vraiment ce qu’est le pays après les bouleversements sanitaires, culturels et sociaux de ces dernières années. L’explosion des partis traditionnels a pu apporter une forme de puissance à un exécutif déjà hyper centralisé mais a oblitéré le débat public avec un début de mandat condescendant et finalement en marge d’une démocratie ouverte. L’Assemblée nationale ne compte quasiment plus de représentants des milieux populaires (inegalites.fr) Quels que soient les bonnes raisons ou les bons projets, la France s’est retrouvée en situation de décalage avec ses dirigeants par manque de représentativité, et donc de dialogue. E. Macron n’est pas en faute par sa politique, mais par la communication qui en est faite laissant ainsi ouvertes toutes les fenêtres critiques par les effets médias. Ce décalage, endémique en France, a donc été accentué par la personnalisation extrême et les fautes de communication concentrées sur la Présidence, au cours de ce mandat.

Le phénomène « Zemmour » qu’on peut regretter sur le fond pour une bonne centaine de raisons est une apparition liée aux divisions des partis, à la lyophilisation des tendances générant une immense incompréhension de premier degré en France. POINT DE VUE. Élections : la lente agonie des partis politiques – Le Mans.maville.com C’est une sorte d’attente de « tout sauf du flou » qui rend audible celui ou celle qui propose n’importe quoi, mais de façon claire. Le combat politique des professionnels aguerris comme X. Bertrand, V. Pécresse, J.L. Mélenchon, A. Hidalgo, M. Le Pen et quelques autres se réoriente légèrement aujourd’hui vers les vrais sujets mais leurs divisions et incertitudes internes sont trop nombreuses. Présidentielle: ces ex-ministres PS qui veulent torpiller la candidature d’Hidalgo | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) La conséquence est que le public ne voit rien d’autre qu’un E. Macron face à pas grand-chose au second tour. Même Y. Jadot doit composer sur l’idée d’écologie de gouvernement avec sa « Gauche dure » représentée par S. Rousseau. Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon envisageait de se « rallier » à Sandrine Rousseau – Valeurs actuelles Dans une entreprise privée ou publique, les batailles internes sont très souvent le fait d’un management flou et sans perspective laissant ainsi le champ libre aux ambitions surjouées, aux initiatives contre-stratégiques, et aux performances médiocres. Prise de décision – Décider : processus et pièges à éviter (manager-go.com) Un appel d’offre sur un marché ne peut se gagner qu’avec cohérence et compétitivité, et si la créativité est interrogée aussi, avec la plus grande clarté de projet. Ces règles sont les mêmes en politique.

La pseudo-candidature Zemmour reste une forme de non-sujet pour la plupart, mais les attaques classiques entre partis ne sont pas pour autant cohérentes. On voit A. de Montchalin critiquer le projet A. Hidalgo, en logique de compétition : Anne Hidalgo « se fourvoie sur une ligne dangereuse » non-républicaine selon Amélie de Montchalin (msn.com) Elle est immédiatement contredite par LREM : « Ne tapez pas trop sur Anne Hidalgo » : pourquoi les macronistes la protègent (msn.com). Cet exemple est l’un parmi d’autres. A. Hidalgo est la « cible facile » du moment, et quelle que soit notre opinion sur ses propositions, elle est particulièrement sous les feux, y compris de son propre « camp » : Anne Hidalgo trahie ? Ce « coup de poignard dans le dos » qu’elle redoute (yahoo.com).

M. Le Pen, présentée par les médias comme à bout de souffle et terrassée par son propre électorat potentiel, a fort à faire pour maintenir une crédibilité passionnelle sur la compétition présidentielle : Marine Le Pen prête à quitter la politique ? Les propos chocs d’un proche (msn.com). Il est vrai que plus de 30% des voix potentielles pour l’extrême Droite ne valent rien si on les divise par deux, et cela ne peut que réjouir la démocratie dans son ensemble : Le Pen-Zemmour : bataille pour l’électorat populaire (lemonde.fr). On peut ajouter à ces exemples la création d' »Horizons » d’Edouard Philippe dont on a bien compris qu’il ne visait pas tout de suite le poste suprême (au moins en 2022) mais qu’une représentation législative lui donnerait un poids pour crédibiliser une future candidature 2027. Au moins, on sait où on va, même si lui y va tout seul. Edouard Philippe n’a pas dit son dernier mot | Atlantico.fr

En un mot, on s’entretue pour des sièges au Parlement, quitte à laisser les français se convaincre tout seuls du bon bulletin de vote présidentiel.

Contrairement aux enseignements des rois antiques, diviser ne permet plus de mieux régner. Le second mandat probable d’E. Macron devra s’appuyer sur une majorité divisée, dans des oppositions nombreuses et une structure constitutionnelle toujours trop centralisée. Même si la plupart des politiques semblent se résigner à ce match législatif de deuxième catégorie, il pourrait bien être celui de la division politique globale.

Or, aucune division ne produit un résultat plus puissant.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :