Antiterrorisme : L’ Art de la guerre

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La date anniversaire du 13 novembre 2015 (attentats Saint-Denis, 10e et 11e arrondissements de Paris) est une occasion d’hommage à ceux qui, en France et en Europe, ont mis en jeu leur vie pour déjouer les menaces et tentatives futures. L’attention du public, dans cette campagne présidentielle 2022 en France, est focalisée sur les questions de sécurité migratoire, avec un risque d’amalgame entre les phénomènes de masse et les actions ciblées du terrorisme. Éric Ciotti : « Je veux un Guantanamo à la française » – Le Point Les premiers ne sont pas le berceau des secondes. Les deux problèmes sont indépendants. L’Europe et la France face à la crise migratoire – Events – Migration – Conference on the Future of Europe (europa.eu) L’immigration est une question de politique et de moyens, ce que développent quotidiennement les candidats en France, alors que l’antiterrorisme est une question technique et une guerre ciblée silencieuse hors de ce champ.

Les démocraties occidentales, dont la France et l’Europe dans son ensemble, n’ont pas pour vocation de combattre le terrorisme par des attaques ou des « envahissements » de régions du monde. Les présences ou actions menées sont à 90% des opérations de défense dans son sens premier. Sécurité et lutte contre le terrorisme en Europe – Touteleurope.eu Les démocraties ne sont pas agressives, même si la posture de défense implique parfois des actions ciblées. De même la question terroriste n’est pas à prendre comme une guerre de religions : l’islamisme contre le catholicisme, la chrétienté ou le judaïsme. La lutte anti-terroriste | DGSI (interieur.gouv.fr) A l’évidence, il y a un lien utilisé par les uns ou les autres pour justifier des actions, mais la réalité est que le terrorisme islamique est tourné vers l’Occident comme représentant ce qu’il faut détruire. D’autres terrorismes existent, en particulier en Amérique du Sud. A ce stade, la religion importe peu, ce qui rend les recherches de défense et les systèmes de renseignement d’une complication gigantesque : plusieurs terrorismes sont actifs, aucun pays n’est à l’abri, et chaque pays peut être une source. C’est une guerre qui ne peut être gagnée, mais fortement contenue.

L’autre facette de la lutte pour protéger les citoyens ou certains Etats étrangers reste la communication politique dont on voit bien, en ce moment, qu’elle s’appuie sur des perspectives hasardeuses. Pour les candidats aux présidentielles en France, il y a souvent un mélange entre les modifications écologiques et politiques de la planète qui créent un flux migratoire, et le fait que ce flux soit aussi une forme de « transport » d’individus dangereux. France : « immigration et terrorisme », un amalgame au service de la machine électorale | Middle East Eye édition française Il est clair qu’on ne peut échapper à ce phénomène mais que la priorité politique est un contrôle migratoire clair et humain, avec des règles connues de tous, et des accords avec les pays d’origine sur les potentiels terroristes identifiés.

Personne ne dit que c’est facile, mais on entend peu de discours avec une séparation claire des sujets. L’un est humain et éminemment stratégique pour l’avenir compte tenu des changements climatiques et conflits à venir, l’autre est à la main des organisations de défense et de sécurité internationales. Projet de loi antiterroriste : « Il ne faut pas confondre la politique de lutte contre le terrorisme et la politique migratoire », martèle Jean Castex (francetvinfo.fr) Cela dépasse les frontières européennes. Les tensions avec les pays du Moyen-Orient ou les difficultés de gouvernance de beaucoup d’Etats africains sont un enjeu crucial dans le combat « sur place » du terrorisme, et la protection des frontières. Le danger n’est pas le « grand remplacement« , si cher à M. Zemmour et certains autres, mais la faiblesse éventuelle de la capacité de tri pour combattre le risque réel. La théorie du « grand remplacement » est-elle une vraie menace ou un faux complot ? (rtbf.be) Ce tri existe, mais il est certain que le volume migratoire « classique » va augmenter et que les moyens de détection deviendront le sujet numéro 1. La corruption n’est pas absente dans les raisons de la porosité entre Etats.

Les difficultés sont innombrables face à cette guerre sans fin, animée par des individus isolés ou des groupes organisés. L’argent joue un rôle stratégique, le groupe Wagner étant un exemple connu de mercenaires prêts à remplacer les forces internationales au Sahel. ESPAGNE/SAHEL : Malgré les tensions au sujet de Wagner, Madrid continue d’équiper les gendarmes maliens (africaintelligence.fr) L’origine est russe mais Wagner étant un groupe privé, le Kremlin nie tout lien avec eux. La Chine est un fournisseur majeur des Talibans afghans, mais si on regarde la fuite américaine de Kaboul, par défaut, les américains leur ont laissé un arsenal inestimable. Une base américaine située dans le sud de la Syrie a été la cible d’une attaque « coordonnée » – Zone Militaire (opex360.com) La France, qui fait partie des « gentils » reste tout de même le 3e exportateur d’armes avec la promesse « croix de bois croix de fer » de ne vendre qu’à d’autres gentils. Les 10 pays plus gros exportateurs d’armes dans le monde (businessinsider.fr) L’Arabie Saoudite ne fait pourtant pas partie des 100% gentils mais reste un client. En creusant, on trouve des F.A.M.A.S. en Syrie. C’est une exclusivité de fusil 100% français. On peut continuer ainsi l’analyse des paradoxes entre les politiques sincères et les circuits financiers et d’armement, mais ce serait faire des procès sans fin aux Etats sur des sujets le plus souvent de l’ordre du trafic mafieux ou de consortiums privés incontrôlables ou incontrôlés. Le secret bien mal gardé d’Israël : les ventes d’armes à des régimes en guerre | Middle East Eye édition française On ne peut mélanger politique d’Etat réelle et sincère et travers habituels du commerce de la mort, au même titre que la drogue ou les êtres humains.

Le terrorisme ressemble au Covid 19, il faut vivre avec, il y a des variants, et les plus fortes contaminations sont à l’étranger. Mais il n’existe aucun autre vaccin que l’anti-terrorisme organisé à l’échelle de l’Europe et du Monde.

Pour ce triste anniversaire, en France, le moins que l’on puisse faire est de rendre hommage aux victimes et à toutes les personnes qui travaillent sans relâche, en Europe et dans les pays affaiblis, dans un risque maximum, pour préserver notre mode de vie.

L’Art de la Guerre, pour eux, se relit chaque matin.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :