Elections 2022 : Sondages et Certitudes

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

L’époque est à la prévision contredite. Autant dire un vent qui permet aux médias de débattre, aux politiques d’apparaître et aux mouvements politiques de s’organiser avec quelques réglages à vue. Il en a toujours été ainsi mais la quantité de sondages reste impressionnante dans cette pré-campagne présidentielle. Présidentielle : quand les sondages… se trompent lourdement (3/3) – Paris (75000) (lamontagne.fr) La bataille fratricide Le Pen-Zemmour est pour beaucoup dans l’animation quotidienne que ces évaluations apportent aux audiences non encore électrices mais invitées à un spectacle gratuit. Cotta – Le Pen et Zemmour : la rivalité acide – Le Point C’est d’ailleurs le point principal de cette élection pour les challengers d’E. Macron : comment transformer des audiences en électeurs ?

On peut déjà considérer comme une forme de certitude la stabilité montante du Président sortant. Quel que soit le niveau de sympathie qu’on lui accorde, ou les critiques qui pleuvent de bonne ou mauvaise guerre en cette période, sa courbe haute reste solide et invariable, plutôt vers le haut. Vague après vague, Emmanuel Macron fait la course en tête dans tous les sondages (bfmtv.com) Si on imagine une bataille républicaine X. Bertrand – E. Macron, on voit que les points de sondages génèrent des courbes inverses avec une tendance montante pour l’un et une direction plutôt en baisse pour l’autre.

Ce constat est celui d’une hypothèse dans laquelle X. Bertrand serait désigné candidat par Les Républicains, ce parti étant sur le jeu du choix interne le 4 décembre prochain. Une surprise pourrait changer la donne, mais pas obligatoirement la tendance. Beaucoup d’hypothèses circulent sur la base (autour de 25%) invariable d’E. Macron. Présidentielle 2022 : les sondages font-ils l’élection ? (francetvinfo.fr) Il est fort probable que les « purs militants » ne soient pas aussi nombreux mais que le Président bénéficie en quelque sorte d’un effet lié à l’activité très dense du monde d’aujourd’hui. Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron occupe le terrain tous azimuts | Les Echos La reprise pandémique, la crise avec le Royaume-Uni sur la pêche, les « sujets » impliquant l’Europe et les Etats-Unis (terrorisme, Taïwan etc…), l’immigration en provenance d’Europe centrale, la crise en Guadeloupe et les nombreux sujets internes en France obligent le Président à une présence active sur tous les fronts. VRAI OU FAKE. L’économie française a-t-elle mieux résisté que les autres face au Covid-19 ? (francetvinfo.fr) C’est une forme « rassurante » de pays sous contrôle même si, bien évidemment, tous les sujets ne se valent pas, mais les français y sont sensibles. L’exemple de la reprise « fulgurante » (G. Attal) du Covid 19 est inquiétante en soi, mais contrebalancée par le cas de la France, meilleure élève dans la catégorie « Europe » sur la carte ci-dessous. (en foncé forte montée virale, en clair moins forte). Coronavirus : pourquoi la France s’en sort pour l’instant mieux que ses voisins (rtl.fr) On verra toujours une action de l’Etat dans la stratégie de protection des citoyens et de leur santé, même si l’avenir est incertain dans cette pandémie. Covid-19 : la France s’en sort-elle mieux que le reste de l’Europe ? – Paris (75000) (le-pays.fr) On pourrait exposer des graphiques sur d’autres thèmes, sur l’économie, le travail ou les actions en cours du gouvernement, que ce soit contestable ou non ne change pas le fait que la bataille « constat contre projet » est inégale pour les candidats challengers.

Il y a pour E. Macron des dizaines d’occasions de prouver l’action de l’Etat, le jeu des campagnes n’étant pas de parler des échecs, approximations ou erreurs. Les autres candidats le feront contre lui, mais ne pourront pas s’appuyer sur des preuves réelles d’actions positives pour eux-mêmes, jusqu’au vote final. Le sujet avait été abordé sur ce blog déjà : E. Macron : La Stratégie Intraverse – Ad Case (adcasecom.agency). La part « d’excitation » dans la campagne actuelle vient des suspenses orchestrés par les sondages successifs mettant en scène des batailles internes à Droite, une débâcle du PS, des scenarii des uns ou des autres (écologistes) face à E. Macron ou quelques hypothèses moins nombreuses à l’extrême Gauche. Selon un sondage, Marine Le Pen écrase Éric Zemmour (lunion.fr) Le Huffpost a animé les courbes de manière complète et très instructive :

Présidentielle 2022: ce que dit notre compilateur de sondages à 6 mois du 1er tour | Le HuffPost (huffingtonpost.fr)

Les incertitudes sont donc du côté des challengers, une fois n’est pas coutume. Mais la vraie question demeure : les français sont-ils obsédés par les questions d’immigration ou peut-on hiérarchiser les sujets pour donner aux multiples débats et commentaires un sens conforme à ce que la majorité de la nation attend ? Présidentielle 2022 : l’immigration est-elle vraiment la préoccupation première des Français ? – Le Parisien Là aussi les sondages viennent au secours du fond, et, étrangement, ne sont pas ou peu suivis ou écoutés par les personnalités qui s’expriment, les modes d’expression étant synonymes de mode tout court. Aujourd’hui c’est l’immigration, demain la santé, après demain…?Présidentielle 2022 : santé et pouvoir d’achat pèseront plus que sécurité dans le vote, selon notre sondage (rtl.fr) Dans l’étude de l’Ifop ci-dessous, on constate que la préoccupation majoritaire est la santé (83%), suivie de l’éducation (73%) et de la sécurité (73%). La lutte contre l’immigration clandestine arrive au 11e rang avec 54% et en dernière position l’Europe à 22%. Tous les thèmes comptent, que ce soit la fiscalité, le pouvoir d’achat, l’amélioration des services publics ou la situation des banlieues, mais il y a une concentration des arguments anti-immigration, qui vont au-delà d’une évaluation raisonnable du sujet, en particulier à Droite. Débat Les Républicains : des candidats qui tentent d’élargir l’horizon (lemonde.fr)

La question est de savoir s’il faut choisir entre ce qui attire l’audience instantanée (l’immigration est un thème qui anime les audiences) ou la recherche d’électeurs à plus long terme. Présidentielle 2022 : quels sujets seront déterminants pour les Français à l’heure du vote ? | LCI Dans ce dernier cas, l’argumentation sur la santé et la sécurité ainsi que des mesures fortes en faveur de l’éducation auront plus de chances de convaincre pour un bulletin de vote, même si l’amalgame immigration-sécurité est à la mode pour engranger un public-spectacle. Présidentielle 2022 : les médias et les sondages, un éternel « je t’aime, moi non plus » (franceinter.fr) Les médias fonctionnent ainsi, on ne peut leur reprocher leur rôle mais qu’on soit de Droite ou de Gauche, hors extrêmes du prisme, la tradition républicaine voudrait que tous les thèmes soient creusés, avec des axes de progrès, si possible inédits, pour avoir une chance de déstabiliser un E. Macron qui pratique tous les jours l’intégralité des exercices. Présidentielle 2022 : la rude journée de Macron face à Ruffin et Bertrand à Amiens (rtl.fr)

On sait l’influence des sondages sur les candidats lorsqu’il y a une forte hausse ou baisse. Mais ces chiffres théoriques n’ont aucune existence dans la durée, s’il n’y a pas de fond réel et surtout intemporel dans l’argumentation. Présidentielle 2022 : quelle est la valeur des sondages six mois avant l’élection ? (francetvinfo.fr) Un bulletin de vote est un engagement pour l’électeur, la réponse à un sondage est un trait d’humeur pour le sondé. Leur sens est réel lorsqu’il y a de grandes lignes stables, ce qui est le cas d’E. Macron, en puissance de base, d ‘A. Hidalgo, en faiblesse endémique, et dans une certaine mesure de M. Le Pen dans sa moyenne traditionnelle. Présidentielle 2022 : la gauche a-t-elle déjà été si bas dans les sondages ? (msn.com) Tous les autres sont dans le tangage classique des chiffres variants, objets d’applaudissements ou de sifflets en fonction des tirades, ou des bons et mauvais jours.

Les uns vont s’effondrer, d’autres vont émerger, mais il y en a un qui sera là en deuxième semaine et ceci n’est pas une opinion. Qui aura développé tous les sujets de fond, de manière puissante et créative, pour y être également ?

Car quand les sondages durent, ils riment avec ancrage.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :