Elections 2022 : Prendre une Bonne Droite !

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Cette semaine est un moment de choix pour les (presque) candidats, avec en ligne de mire le chemin à la fois très court et très dense jusqu’aux urnes arbitrales. Présidentielle: LR choisit son candidat à partir de mercredi – Le Point C’est aussi un moment de Droite(s), où le prisme politique oriente les projecteurs des médias vers ceux qui vont tenter de représenter le pays par une opposition étrange avec un pouvoir lui-même « droitisé« . On dirait une cousinade politique avec le cousin gênant qu’on n’invite pas mais qui vient quand même (E. Zemmour), celle à qui on ne parle pas mais « on ne sait jamais » (M. Le Pen) et celui qui est sûr d’être « le seul qui » (X. Bertrand). VRAI OU FAKE. Présidentielle 2022 : les Français penchent-ils majoritairement à droite, comme l’affirment certaines personnalités politiques ? (francetvinfo.fr) En toile de fond, les « gentils organisateurs » du pouvoir politique (Ensemble Citoyens), une Droite du Centre, soutien d’E. Macron sans refus de la Gauche mais à droite quand même. Pour résumer, il y a trois Droites. Il faudra choisir la bonne.

Le « plus presque candidat » : E. Zemmour a fini par communiquer sa candidature sous une forme théâtralisée avec références Gaulliennes, passéistes et violentes en « droite » ligne des éléments de communication distillés depuis la rentrée. Zemmour, moqué : pourquoi il annonce sa candidature maintenant (journaldesfemmes.fr) Dans cette phase de rappel à l’ordre de la réalité par sondages baissiers, la déclaration de candidature aurait pu apporter un regain de vie à sa participation. Mais la forme de cette déclaration semble nuire plus que convaincre. Eric Zemmour : ne pas en rire (msn.com) La tentative de pollution de la phase de choix des Républicains, par ce calendrier, est aussi une forme d’opposition assumée à M. Le Pen et au Rassemblement National. EN DIRECT – Marine Le Pen juge le clip de candidature d’Eric Zemmour « passéiste et crépusculaire » | LCI On peut constater simplement qu’il laisse E. Macron dormir sur ses deux oreilles, et qu’il tire dans son camp ou à ses frontières, ce qui n’est pourtant pas le principe d’une opposition au pouvoir. Présidentielle 2022: «En se présentant, Zemmour fait le jeu de Macron», déplore Patrick Stefanini – l’Opinion (lopinion.fr) La République attendra. Heureusement, en ce jour de déclaration de candidature, la vedette a pu lui être confisquée par Joséphine Baker entrant au Panthéon, comme un immense doigt d’honneur posthume à tous les obscurantismes. Chacun sa méthode, mais il y en a de plus classe que d’autres. Joséphine Baker, icône de la liberté, fait son entrée au Panthéon (france24.com)

M. Le Pen se rappellera donc sans aucun doute d’E. Zemmour comme celui qui a cassé le « Vase de Soissons » (5e Siècle, vengeance de Clovis) au soir du second tour, dans l’hypothèse où elle serait toujours en course. Quelle est l’histoire du vase de Soissons ? (futura-sciences.com) On ne fend plus le crâne des dissidents aujourd’hui en France mais l’avenir politique d’E. Zemmour dépend entièrement de son classement final. Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour perd des soutiens (lejdd.fr) Si le R.N. est devant, ce sera un retour aux polémiques. Alors un média prendra peut-être pitié, mais adieu les rêves de gloire. Il ne fallait pas casser le vase. « Je l’appelle à renoncer » : Marine Le Pen épingle Eric Zemmour après son doigt d’honneur polémique : Femme Actuelle Le MAG Quant à elle, cette simple compétition interne pourrait lui suffire pour exprimer des arguments plus ou moins identiques mais avec le cuir épais et une organisation réelle en fonction. L’expérience de ces batailles, toujours perdues mais avec de moins en moins d’écart au fil du temps, accrédite l’espoir pour elle d’inverser cet écart en 2022. Comment Marine Le Pen a résisté à la vague Zemmour – Le Point Sa communication de type « calme des vieilles troupes » est un moyen de réduire les doutes engendrés par une rentrée de septembre molle, et de retrouver les « anciens » Lepénistes au sens de Jean-Marie, un peu distants ces derniers mois. La modernité sera pour plus tard.

Les Républicains, héritiers d’une longue lignée de Présidents, ont pourtant vécu une distance avec le pouvoir national depuis 2012, après le départ de N. Sarkozy. Cela fera dix ans que ce parti n’a pas gouverné, en maintenant une action et un pouvoir local-régional très puissant et représentatif de fondations tout de même solides et historiques. Primaire Les Républicains : que proposent les candidats à l’investiture pour 2022 ? (france24.com) Leur schéma électif, avec une réunion des candidat(e)s autour de tables rondes-débats ainsi qu’un processus de désignation connu et transparent, sont à mettre au crédit de C. Jacob. Contre vents et marées, il a réussi à assembler ce parti hors des disputes et luttes de personnalités pour créer un format qui pourrait être crédible à la fois sur un(e) présidentiable et sur une équipe gouvernementale. Quand on sait dans quel marais chaotique se trouvait LR il y a encore un an, on peut tirer nos chapeaux à ce personnage, que l’on soit ou non un soutien à son parti. Congrès de LR : Christian Jacob, la revanche de « Rantanplan » – Le Point Les réussites nobles ne sont pas si courantes, autant les saluer. Maintenant, la phase de choix devra confirmer l’esprit d’équipe, et on sait à quel point les logiques de « personnes » peuvent tuer les projets d’ensemble si une personnalité dirigeante n’est pas suffisamment naturelle ou évidente. Présidentielle: « il n’y a pas de candidat naturel » à droite, dit Pécresse (orange.fr) Aujourd’hui, X. Bertrand a la faveur de la tendance, mais aura-t-il l’élan passionnel indispensable à tout chemin de victoire ? à l’heure où cet article est écrit, le vote n’a pas eu lieu donc les 5 candidats sont à égalité tant qu’aucun dépouillement n’a commencé. Congrès LR: une campagne brève et intense pour trouver le candidat – L’Express (lexpress.fr)

E. Macron est exactement dans la logique inverse : personne ne conteste le choix de la personne car il s’impose naturellement pour un nouveau mandat, mais ses soutiens (Ensemble Citoyens) ne sont pas encore une équipe, loin s’en faut. Présidentielle 2022 : Pourquoi « Ensemble citoyens ! » n’est pas un parti ? (radioclassique.fr) Le confort des sondages actuels, et surtout leur permanence, laisse peu d’espoirs aux challengers pour qu’un second tour se fasse sans lui. Sondage présidentielle: Macron en tête au 1er tour, Le Pen distance LR et Zemmour (msn.com) Pour cette raison, la mobilisation « pour lui » est sans doute acquise, mais la mobilisation « pour le Parlement » est une autre paire de manches. Présidentielle 2022. «Maison commune» autour d’Emmanuel Macron : à quoi sert encore La République en Marche ? (leprogres.fr) Or le pouvoir actuel d’E. Macron tient essentiellement dans le fait que seul le Sénat est une force d’opposition, peu efficace, donc peu gênante car consultative la plupart du temps. Les composantes de cette « association politique, Ensemble Citoyens » prouve ses faiblesses dans sa dénomination générique (un nom passe-partout), et son caractère associatif qui annonce clairement la non obédience de chacun des mouvements à quoi que ce soit. Présidentielle 2022. Quel rôle pour Edouard Philippe en cas de réélection d’Emmanuel Macron ? (bienpublic.com) L’élection présidentielle est la seule chose à peu près acquise, E. macron étant à même de relever les défis et de gagner les débats de ses concurrent(e)s. Peut-être est-ce la seule chose importante pour le moment. Mais l’acte II législatif pourrait bien être le vrai débat centriste.

Dans ces 3 Droites, extrêmes, classique, et centre-droit libéral, chacun cherche son chat. Il est à ce stade dommageable pour la démocratie, et sans doute pour la planète, que la représentation écologique soit reléguée à un rôle de challenger, la notion de « parti politique » étant contre-productive sur ce thème. « S’il se range derrière les écologistes, le PS craint qu’une absence de candidat socialiste n’entraîne sa disparition » (lemonde.fr) On pourra espérer que les développements médiatisés de la campagne laisseront plus de place à ce sujet prioritaire et que la Gauche jouera son rôle également au lieu du banc de touche, de manière à ce que les Droites ne phagocytent pas l’intégralité de l’audibilité, malgré les règles de temps de parole du CSA. Environnement : un sujet important pour les Français, peu importe leur bord politique – ladepeche.fr

Il en va du processus démocratique, même si nous finirons sans doute par n’avoir le choix que d’une Droite contre une autre.

Choisissons au moins la bonne.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :