Religions, Etat et la Foi sans Loi

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La définition de la religion : « Reconnaissance par l’être humain d’un principe supérieur dont dépend sa destinée ; attitude intellectuelle et morale qui en résulte ». De ce point de départ se créent des populations de croyants. On y croise l’apaisement, la coexistence (image d’entrée), la réflexion, le sens de la vie et de « l’après« , dans une grande majorité de fidèles. Religion, religions – Toutes les croyances du monde – Herodote.net Et il y a ceux qui en oublient le monde réel, dans une forme pervertie de foi qui devient la forteresse imprenable à l’intérieur de laquelle tout est permis. L’indifférence à la loi des hommes est leur point commun. Le rôle du pouvoir politique devient alors majeur, dans l’action policière, juridique et la communication aux citoyens. Les relations États et religions ailleurs dans le monde (la-croix.com) La minorité criminelle sert souvent de terreau aux thèses des extrêmes politiques. Les crimes et l’exploitation politique des crimes sont donc les deux versants de ce sujet de société et de sécurité.

Dans l’ombre des secrets religieux, il y a les dérives et la découverte des dérives. Ce constat lié au passé est cristallisé par le rapport de Jean-Marc Sauvé ( ex Secrétaire Général du Gouvernement, et ex Vice-Président du Conseil d’Etat) portant sur les crimes pédophiles perpétrés par des prélats et masqués par la hiérarchie de l’Eglise catholique. L’éditorial du Figaro Magazine: Abus sexuels dans l’Église, «le visage du mal» (lefigaro.fr) On pourrait se dire que grâce à cela, tout est découvert et que maintenant les choses vont s’arranger, mais on est loin du compte. L’archaïsme n’a pas dit son dernier mot. La démission de Mgr Michel Aupetit ajoute au trouble de l’Eglise catholique française (lemonde.fr) L’Eglise condamne, par la force des preuves et des témoignages, mais reste enfermée dans ses nombreuses contradictions. L’Etat, en l’occurrence le chef de l’Etat, a un rôle à jouer dans la communication faite aux citoyens. La question de la loi de la République est centrale mais l’accompagnement politique et juridique pour la détection et la punition des crimes est au moins aussi importante.

Les citoyens veulent une justice qui ne soit pas seulement les bégaiements de l’Eglise sur l’indemnisation des victimes. Il faut s’assurer d’une réelle enquête sur les biens réels de l’institution religieuse et les irrégularités humaines et financières. Le secret sur la pédophilie est l’un parmi d’autres d’une institution qui a marginalisé son administration, au point d’être suspectée de créer des entreprises immobilières de façade pour « respecter la règle » qui veut que l’Eglise ne soit pas propriétaire. Le diocèse de Paris possède 700 millions d’euros de biens immobiliers cachés (franceinter.fr) Associée à l’idée de demander l’obole aux fidèles pour indemniser les victimes du rapport Sauvé, cette dernière potentielle hypocrisie vient compléter le tableau. Indemnisation des victimes d’abus sexuels dans l’Eglise : « J’espère que des fidèles voudront bien nous aider » – midilibre.fr Les catholiques pratiquants, non militants extrémistes, et sincèrement investis dans leur foi, ainsi que les nombreux prêtres en peine de moyens quotidiens sauront qu’ils font aussi partie des victimes dans un deuxième ou troisième degré de gravité. L’Etat leur doit de s’exprimer clairement, par la voix de son Président. Les expressions souvent contradictoires du Vatican ne suffisent pas. « C’est le moment de la honte » : le pape François réagit au rapport Sauvé (la-croix.com) La voix de l’Etat, dans ce cas, peut être aussi une aide pour la juste Foi. La vérité a pu être dévoilée grâce à un ancien grand commis de l’Etat, ce n’est donc qu’une question politique et non technique.

Il y a aussi ce qu’on appelle en se pinçant le nez « l’Islam politique« . Là, on n’est pas sur une exploitation de la structure religieuse comme paravent mais sur l’exploitation pervertie de l’idée religieuse comme fascination, conduisant aux crimes terroristes : le Djihadisme. Aux origines du djihadisme (franceinter.fr) Ces deux références extrêmes, catholiques et musulmanes dans leur origine, ne sont pas comparables par leurs actes mais par leur confiance prioritaire dans le schéma religieux, au-delà de la loi humaine. Les sectes emboitent le pas dans la manière de dévaliser les croyants avec leur accord, la Scientologie ou le Temple Solaire n’étant que deux parmi d’autres aujourd’hui. La foi reste leur moteur, mais la loi est approchée « à la limite », rarement au-delà. Sur tous ces exemples, des vies ont été détruites. La loi ne l’autorise pas.

Le Djihadisme est une guerre déclarée, avec armes et pertes humaines, dans une approche directe de la contestation des pouvoirs humains occidentaux. Le ‘hors la loi » est plus facile à comprendre car si les manœuvres de guerre sont souvent menées par capillarité en France, et donc difficiles à prévoir, l’intention et l’approche sont suffisantes pour qu’on les séparent de la pratique musulmane courante et sincère. Les deux visages du djihad, par Olivier Roy (Le Monde diplomatique, octobre 2021) (monde-diplomatique.fr) La foi se transforme en fanatisme, et il arrive même que le fanatisme se développe sans la moindre foi, en particulier pour les recrutements faits en France ou dans les pays occidentaux, souvent chez les jeunes. L’action contre le terrorisme | Gouvernement.fr La communication de l’Etat est là aussi insuffisante, laissant se développer en France d’autres fanatismes inverses faits de xénophobie et de peurs fantasmées d’un envahissement culturel et politique. Les migrants ne sont pas le Djihad, même s’il y a des infiltrations. Les assassins du 13 novembre 2015 étaient français. Emmanuel Macron : « la violence, la haine, la xénophobie sont de retour dans nos sociétés. Et je pense que c’est tout nouveau. » – Fdesouche La loi de la République reste le seul élément tangible et immuable qui permet la lutte, armée dans ce cas, contre une dérive criminelle terroriste basée sur la religion. On se doute que les services de Défense y travaillent sans relâche, mais la communication aux citoyens serait une forme d’apaisement sur le « vivre ensemble » qui représente notre culture. Taper fort, mais ne pas taper partout, et le dire.

Enfin, au chapitre des croyances absurdes mais bien ancrées, il y a l’ensemble des personnes convaincues que l’intégralité de l’information média est basée sur un programme de lavage de cerveau orchestré par des forces obscures. Les complotistes et leurs techniques | le porte-plumes (leporteplumes.com) C’est ainsi qu’on n’a pas marché sur la Lune, que les vaccins sont en fait des nanopuces électroniques de contrôle installées et vendues par B. Gates, et que globalement l’intégralité des choses qui nous sont dites et qui régissent notre quotidien est en fait ourdie par un petit groupe de malfaisants au pouvoir. Plus grave est ‘l’esprit complotiste » qui conduit parfois l’argumentaire politique des Gauches et Droites extrêmes, sollicitant ainsi l’adhésion de ceux qui « se doutaient bien que… ». Présidentielle 2022 : A droite ou à gauche, le complotisme en politique, une démarche « paradoxale » (20minutes.fr) Pour ceux-là, on est loin de la Foi sans Loi, dans leur grande majorité, mais l’expression d’une croyance factice à buts politiques reste contestable.

L’Etat doit parler plus et mieux des religions. Dire que la loi de la République prévaut ne suffit pas. Que ce soit l’antiterrorisme, la justice ou les enquêtes en cours sur l’Eglise catholique, les citoyens veulent que la différence entre la foi et l’utilisation criminelle de la foi soit dite par cette même République.

Sans relâche, quelle que soit la religion.

Et que les criminels soient tous nommés.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :