Présidentielles 2022 : Un Très Ancien Monde

Article n° 156 du 14 février 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Les informations quotidiennes se rapportant à la campagne présidentielle de 2022 sont une confirmation consternante de la stabilité crasse des vieilles habitudes et des traditions politiques rances. Présidentielle 2022 : la règle des 500 parrainages d’élus pour être candidat est-elle « obsolète » ? (francetvinfo.fr) On pouvait quand même s’attendre à ce que les difficultés liées à la pandémie aient généré une forme de comportement nouveau dans ce domaine. La réalité de ce que les citoyens perçoivent est non seulement loin de la modernité mais une forme rétrograde de communications diverses et de tractations d’un autre âge. L’univers du privé, par exemple, pourrait apporter quelque chose de neuf mais il est ignoré. Les patrons devraient s’impliquer davantage en politique | Le nouvel Economiste Tous les partis et mouvements sont concernés par ce marbre imputrescible allant des promesses intenables aux annonces calender opportunistes, en passant par les alliances douteuses. Les gens iront voter « pour » dans un premier temps et « contre » dans un second. Cela non plus n’a pas été rebooté. L’enthousiasme et le 21e siècle attendront.

La première conclusion de cette observation est simple : le monde politique est en retard sur celui des gens. « Ma France 2022 » : Ehpad, déserts médicaux et probité des élus en tête de vos priorités cette semaine (francebleu.fr) Les deux années de contraintes sanitaires ont généré des comportements solidaires, une conscience accrue des inégalités, mais aussi de nombreux états de solitude et de crises psychologiques profondes et massives. Appliquer les leçons psychologiques du COVID à l’ère post-pandémique – Flipset L’apparition quotidienne des chiffres mortifères, commentés à l’infini par la presse et les politiques, a participé à cette construction de peur, sur des pavés de bonnes intentions. Société. Les infox, une menace sur la démocratie (republicain-lorrain.fr) L’état de la population n’est plus le même qu’il y a cinq ans, la consommation n’est plus identique, les réflexes individuels changent, s’adaptent, et sont aujourd’hui en recherche d’un futur d’abord acceptable et si possible heureux. Les électeurs ont plus d’énergie positive que les noms proposés sur les bulletins, aujourd’hui concentrés sur leur place possible dans la compétition, et pétris de réflexes obsolètes. « C’est de la politique à l’ancienne »: Rousseau pas informée des tractations entre Jadot et Taubira (yahoo.com)

E. Zemmour détient la médaille d’or du passéisme. En effet, Jean-Marie Le Pen, en 1972, avait un slogan pour lancer le Front National de l’époque : « Avant qu’il ne soit trop tard« . Le « Sauver la France » d’ E. Zemmour est une référence directe à ces alertes du siècle passé destinées à nous prévenir de la fin d’un monde. Zemmour ou la grande régression démocratique, par Alain Madelin – L’Express (lexpress.fr) Visiblement, il n’est toujours « pas trop tard » puisque depuis 50 ans la France n’a pas disparu, ce qui laisse quand même douter sérieusement des arguments alarmistes à l’ancienne. L’ensemble de ces références est d’ailleurs lié à des nostalgies plus qu’à des projets. Dans ce scénario d’après-guerre les réflexes « frontistes » se révèlent par les trahisons successives, ruinant ainsi l’arrière-cuisine du Rassemblement National ainsi que son image de nouveau « plus gentil qu’avant« . Présidentielle 2022 : après avoir quitté le groupe RN à la Région, Stéphane Blanchon file chez Éric Zemmour (lyonmag.com) Parfois même, une trahison suit immédiatement un parrainage fidèle, allez comprendre… Stéphane Ravier, seul sénateur RN, parraine Marine Le Pen puis rejoint Eric Zemmour (lavoixdunord.fr) N’ayons pas de doute, il s’agit bien de la même famille, l’un étant la force d’attraction et l’autre celle de la désertion. Comment Le Pen tente de se distinguer de Zemmour – Challenges. Là, c’est même l’entre-deux guerres, la période de référence.

Les trahisons sont un vrai reflet de l’absence de modernité. Dati flingue Pécresse, Roussel tombe la chemise, Sarkozy entretient le mystère (msn.com) On va vers ce qui brille, ou vers ce qui est supposé gagnant en tirant sur l’ambulance si possible, à l’ancienne. Et un traître ne dit jamais qu’il en est un : Présidentielle. Éric Woerth assure ne pas être un « traître » après son ralliement à Emmanuel Macron (msn.com) Une socio-politique moderne voudrait qu’une mobilisation s’accroisse en même temps qu’un danger ou une faiblesse grandit et non l’inverse. Valérie Pécresse en subit les conséquences par un manque d’attractivité lié à l’absence d’implication dans une stratégie de communication. En ligne de mire : Nicolas Sarkozy, l’influenceur de la campagne présidentielle (francetvinfo.fr) Il se trouve que c’est une arme, et, comme il a souvent été écrit dans ce blog, la Droite traditionnelle ne croit pas à la communication d’une manière générale, que ce soit en politique ou dans un domaine commercial. N. Sarkozy l’avait bien compris et a joué sur le terrain de la communication avec les risques de mauvais goût, de dépassement de ligne jaune et autres écueils qui peuvent soit détruire soit donner le ticket gagnant. Nicolas Sarkozy balance sur Valérie Pécresse après leur rdv : “Elle n’a pas encore trouvé sa martingale” (msn.com) Pas de victoire sans risque en quelque sorte. Quand on challenge un Président sortant qui a toutes les chances d’être réélu, il faut sortir du bois, voire même devenir quelqu’un d’autre pour donner envie. « Juste pas possible », « un naufrage »… Les ténors de la droite étrillent le meeting de Valérie Pécresse (msn.com) Les défections subies par LR dans ce moment pré-électoral sont la conséquence directe de cela : la « non-envie« .

Le Président E. Macron n’est pas mieux loti sur le terrain du classicisme rétrograde. La pseudo « non-campagne« , mais avec forte visibilité, est le jumeau de ce qu’avaient fait les Présidents précédents, comme une forme de tradition ancienne. « Macron 2022 » : des ministres ont-ils officialisé la candidature d’Emmanuel Macron avant l’heure ? (franceinter.fr) L’envoi de seconds couteaux sur le terrain électoral sans se dévoiler officiellement permet de se dégager des emmerdements critiques qu’occasionnerait une déclaration de candidature. Avec quelques succès de ralliements, propres à faire voguer le navire : Emmanuel Macron attire dans ses filets plusieurs beaux poissons de droite – Libération (liberation.fr) Les projets du renouveau nucléaire pour l’énergie, sans en contester la pertinence, ressemblent à des déclarations des années 80 sur l’autonomie énergétique de la France, déjà au programme à cette époque. La repentance nucléaire : Emmanuel Macron à Belfort – AgoraVox le média citoyen Du coup, que n’avons-nous pas fait entre-temps ? La volonté d’échapper à un bilan incertain (social, services publics, conflits, pouvoir d’achat, poids réel dans la négociation ukrainienne etc…) face aux concurrents à cette élection est une manière de la gommer, comme si c’était un non événement. INFOGRAPHIES. Sondages présidentielle 2022 : explorez les tendances avec notre agrégateur et visualisez les marges d’erreur (francetvinfo.fr) Ce qu’on ne calcule pas n’existe pas : il n’y a pas plus rassis comme fausse expression politique. Par exemple : la crise ukrainienne, dont chacun sait qu’elle dépend de deux hommes que tout oppose, J. Biden et V. Poutine. Le premier est poussé à la faute par le second pour un déclenchement sans culpabilité russe dans une orchestration classique des conflits du siècle dernier. La France et même l’Europe ne pèsent pas lourd, alors soyons réalistes, il n’y a pas de chef de guerre européen malgré la com : Macron dit à Poutine de sa « détermination à réagir s’il décidait une opération militaire en Ukraine » (msn.com) Le silence serait une forme plus moderne d’influence.

Quant à la Gauche, si on peut encore la nommer ainsi, les crises successives du quinquennat auraient pu lui apporter du grain à moudre, pas seulement dans la critique mais aussi dans la construction. Pour cela il a manqué deux choses à ce glacis politique : une approche du futur, et du pur travail. Présidentielle : entre Hidalgo et Taubira, un duel aux abysses (lejdd.fr) En fin de parcours, poussées par le stress de la défaite annoncée les candidatures multiples se sont révélées, sans performance de projet, ancrées dans le passé, et sans pensée pour un réel nouveau monde. Le « syndrome du sauveur » de C. Taubira est le point haut de l’échec. Seule Christiane Taubira peut encore sauver la gauche et la planète – Résistance Républicaine (resistancerepublicaine.com) le « syndrome du lâcheur » de l’ensemble du parti socialiste à l’égard d’A. Hidalgo aura mis la dernière pelletée sur le tombeau de la crédibilité de la Gauche 2022. Présidentielle 2022. Anne Hidalgo lâchée par le patron de la fédération PS du Nord, qui quitte le parti (republicain-lorrain.fr) Les cinq prochaines années pourraient ne pas suffire à inventer une Démocratie Sociale du 21e siècle. Quant à l’écologie, l’anti-nucléaire sent bon les années Chirac, no comment.

Le nouveau monde est déjà là. Les entreprises et la science sont au travail dans une vision d’approvisionnement et de défense du futur.

A ce jour, aucun candidat ne prend en main le sujet global de l’évolution des sociétés. Les arguments sont mortifères, les extrêmes s’entretuent, la Droite tape sur E. Macron et la Gauche creuse encore. E. Macron attend que ça se passe et quelques élus se vendent au plus offrant.

L’ancien monde politique est en pleine forme.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 et 2022 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :