Législatives 2022 : Accords Préhistoriques

Article n° 168 du 9 mai 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

L’investiture du Président prononcée ce samedi 7 mai est le prélude institutionnel d’une campagne législative déjà en route depuis les résultats de l’élection et pour quelques semaines encore. Cérémonie d’investiture du Président de la République. | Élysée (elysee.fr) L’enjeu n’est plus le pouvoir en soi, mais l’application du pouvoir, ce qui revient quasiment au même dans notre Constitution. Il y a deux routes possibles : soit un pouvoir confirmé par l’Assemblée Nationale, soit un pouvoir contrarié par cette même Assemblée, induisant dans ce dernier cas une organisation gouvernementale structurellement opposée au Président : c’est la cohabitation. Présidentielle 2022 : en quoi consiste une cohabitation politique ? (rtl.fr)

Les enjeux sont donc simples. Pour le Président élu, il s’agit de mobiliser ses amis de toutes tendances, et pour l’éventuel challenger d’apporter un sac de voix majoritaire même s’il est issu également d’amis de toutes tendances. Législatives 2022: Macron et Mélenchon en duel ouvert | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) Le plus gros sac (de députés) remporte le pouvoir exécutif, et donc le management d’un gouvernement. Ceci posé, on comprend mieux pourquoi il y a des réunions dans tous les sens en ce moment. Législatives: pourquoi les oppositions mobilisent leurs troupes dès maintenant – l’Opinion (lopinion.fr) Mais réunion ne veut pas dire Union. Le commerce électoral de ces législatives ressemble à un souk dans lequel deux énergies sont en action : celle des leaders aux présidentielles (LREM, LFI, RN) activant le rôle d’aimant, et celle des perdants à ces mêmes élections activant leur fibre de survie par un calcul. Une fois encore, les projets et visions du futur attendront.

NUPES : Le cas le plus événementiel du moment est bien sûr le rassemblement opportun orchestré par J.L. Mélenchon autour de La France Insoumise dans un remake à la va-vite de l’Union de la Gauche du siècle passé. Législatives 2022 : la gauche unie pour lancer une dynamique de campagne (francetvinfo.fr) On ne peut pas lui reprocher d’exploiter son épargne de voix dans un capitalisme qui se glisse ailleurs que dans les portefeuilles, pour finalement les remplir grâce au nombre de sièges. Nul n’échappe finalement au système ! J.L. Mélenchon joue donc son rôle d’aimant avec une carotte de sièges à promettre à tous les impétrants. Législatives 2022 : Mélenchon ne sera « vraisemblablement » pas lui-même candidat (rtl.fr) L’étape préliminaire pour les vaincus est de mettre un genou à terre et de jurer de ne pas trahir les duels locaux qui prendront place lors des élections. Ne serait-ce que par les mots employés pour décrire ce qui est, nous pouvons nous rendre compte de l’aspect moyenâgeux, voire préhistorique que peut avoir cet assemblage. Le PCF, le PS et EELV n’ont pas créé NUPES (Nouvelle union Populaire Ecologique et Sociale). C’est LFI qui impose un droit de survie à ses propres conditions. Législatives 2022: LFI réussit à imposer la désobéissance aux traités européens (lefigaro.fr) L’extrême gauche restera toujours un creuset de dictatures. L’effet secondaire de cette mixture improbable sera la dissidence et les triangulaires fratricides. Le bon très, très vieux temps est de retour.

RENAISSANCE est le nouveau nom du parti présidentiel. Nous ignorons qui a eu cette brillante idée mais si on voulait faire un saut dans le passé jusqu’à François 1er, l’Italie du 14e siècle et l’Europe des 15e et 16e siècles, ce serait plus que parfait. «Renaissance»: ce que cache le nouveau nom de parti d’Emmanuel Macron (lefigaro.fr) Ajoutons la nostalgie des « Lumières« , l’investiture du 7 mai au son du hautbois, et nous avons une ligne directe avec la poussière des royautés lointaines et rarement démocratiques. La cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron, vue de l’intérieur (parismatch.com) E. Macron avait-il besoin de cette poudre à perruque ? Passer de Jupiter à un monarque féru de culture est une dégradation de statut qui ne suffira pas à populariser la fonction et la personne. Visiblement, le marketing et cette campagne 2022 ne sont pas bons amis. Législatives : LREM change de nom et devient « Renaissance », la majorité réunit les partis pro-Macron sous la bannière « Ensemble » – ladepeche.fr Ajoutons à cela les potentiels félons d’HORIZONS, les éminences grises du MODEM, et les transfuges des camps adverses, on s’attend à voir surgir les 3 mousquetaires à la recherche des ferrets de B. Macron. Christian Jacob réagit au ralliement de Robin Reda à Renaissance | Watch (msn.com) Là aussi, des alliances « hors du sens » et qui ne reflètent que la circonstance d’un calcul de court terme. Naturellement, on peut se dire que la « trace présidentielle » est une force d’attraction logique mais on aimerait tellement entendre parler d’autre chose que des fiefs aux noms poétiques et surannés rejoignant sans fierté la croisade principale. Travailler à ce point l’abstention est presque magique !

RN : Le Rassemblement National, gardons le moins bon pour la fin, joue les silencieux intraitables. Marine Le Pen en vacances, le RN quasi silencieux (lemonde.fr) Ils le sont en effet vis-à-vis de Reconquête (encore un nom à coucher dehors) qui va devoir payer pour les trahisons et les coups bas de la campagne présidentielle. Désarroi chez Reconquête !, alors que Zemmour s’est mis à dos le RN pour les législatives (nouvelobs.com) M. Le Pen, dans la plus pure tradition népotique de ce mouvement, ne cèdera aucune once de pouvoir à un élément extérieur à la famille. Bras de fer entre le RN et Reconquête: Philippe Vardon ne sera pas investi aux législatives à Nice (yahoo.com) J. Bardella par alliance, ou M. Maréchal par sang, pourraient bien être la relève mais cette dernière a enfourché la mauvaise mule. Il lui faudra un peu de temps pour changer de monture, pourtant nul doute que les choses tourneront ainsi. Vers la fin de la dynastie Le Pen ? (courrierinternational.com) Le sceptre et la couronne de ce royaume d’antan ne souffriraient pas une transmission étrangère. Ils ne souffrent d’ailleurs pas du tout les étrangers, d’une manière générale, la logique est donc sauve. Préhistoire, nous voilà !

Que ce soient les vieilleries de gauche extrême, les batailles de fiefs de l’extrême droite ou le retour au XVe siècle de la majorité présidentielle, ces législatives ne communiquent absolument rien sur le futur. Union de la gauche : «C’est un naufrage pour les socialistes», déplore Hélène Geoffroy (europe1.fr) Il existe un futur de progrès, de vie et de communes valeurs simples dans le cœur des populations. Les peurs actuelles, fondées, peuvent être combattues mais le spectacle offert par l’univers politique dans son ensemble invitent simplement à détourner le regard. Il est impératif de voter, mais il ne reste que quelques petites semaines pour servir quelque chose qui ne sorte pas d’une cuisine préhistorique. Législatives 2022 : quel est l’enjeu financier derrière ces élections ? (rtl.fr) Les candidats, localement, sauront peut-être remettre ces pendules à notre heure, il faut l’espérer.

Le passé n’invite qu’au chaos en politique.

Son premier effet, c’est l’abstention.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 et 2022 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :