Politique & Budget : La Data Nation

Article n° 177 du 11 juillet 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Le Gouvernement enfin en place et l’Assemblée Nationale en ordre de bataille, les propositions et peut-être décisions commencent à donner aux citoyens quelques perspectives. Ce qui différencie ce début de quinquennat des précédents est la liste impressionnante de mesures proposées, presque toutes qualifiées de « ciblées« . Pouvoir d’achat : étudiants, retraités, automobilistes… à quelles aides allez-vous avoir droit ? (msn.com) Le ciblage est le domaine de la Data et de l’informatique de croisement de fichiers. C’est la possibilité millimétrée, pour des décideurs politiques comme pour des fabricants de produits, de percevoir un ensemble complexe comme une population de 67 millions d’habitants, pour y puiser inspiration et décisions. Le budget national, la fiscalité, les aides sociales et les mesures financières d’exception y trouvent leurs cibles. 67 millions d’habitants. La population Française de 2022 en détail (ville-data.com)

Il y a bien longtemps que le court terme a remplacé la vision, ce qu’aucun parti politique ne niera, car ce n’est ni de droite ni de gauche mais le reflet de la vitesse et de l’impatience qui caractérise les démocraties occidentales. La politique conjoncturelle – (sabbar.fr) Ce n’est pas une critique de la démocratie, qu’il faut absolument défendre, mais aucun système n’étant sans défaut, celui-ci est en évolution négative. L’attente devient l’exigence du plus vite, plus individualisé, plus efficace tout de suite.

C’est ainsi. Et la Data a évolué en ce sens pour identifier, classer, produire et satisfaire. Les experts des ministères s’en servent et en accélèrent le développement dans cette course folle à la recherche de solutions à chaque problème pour chaque français. Quelque chose nous dit que cela ne remplace pas la vision de société, mais en attendant cette dernière, on s’occupe de la plomberie. « Big data : quand les politiques nous ciblent ! », sur France 2 : le marketing ciblé s’immisce dans la politique (lemonde.fr) « Nation Builder » est un partenaire-fournisseur privilégié des politiques qui souhaitent affiner leur marketing.

A titre d’exemple, voici quelques mesures plus ou moins ciblées : Un chèque alimentaire pour neuf millions de familles – « Une aide alimentaire d’urgence » de 100 euros par foyer et 50 euros par enfant sera soumise au vote des parlementaires dans le cadre du projet de loi. Elle concernerait 9 millions de familles et pourrait être versée en septembre. La remise de 18 centimes sur le carburant prolongée avec restitution progressive à l’automne. Prix de l’énergie : « Il va falloir faire des choix courageux », estime Bruno Le Maire (ouest-france.fr) Une nouvelle “indemnité carburant travailleurs” pour ceux qui sont obligés d’utiliser leur voiture pour aller travailler. Elle serait calculée « en fonction du niveau de revenus » et concernerait « plusieurs millions de personnes ». Cette mesure va au-delà de l’indemnité “gros rouleurs” d’abord évoquée par le gouvernement. Prix du gaz et de l’électricité : Borne n’exclut pas des aides ciblées après la fin du bouclier tarifaire (msn.com) La fin de la redevance TV devrait soulager aussi particulièrement ceux qui ne regardent jamais France2 et 3, en complément. Côté opposition,  les Républicains (entre autres) souhaitent notamment baisser les taxes sur le carburant, pour revenir à un tarif inférieur à 1,50€ par litre. Pouvoir d’achat : Les aides ciblées sur le carburant concerneront aussi les « classes moyennes », selon Bruno Le Maire (msn.com) En amont, les entreprises subissent.

Toutes ces mesures seront suivies par d’autres, dans un cadre garanti de non augmentation des impôts, malgré l’ambiance assez lourde autour de la dette publique de la France. Dette publique française : pourquoi le fardeau s’alourdit (latribune.fr) La réalité est que l’identification des citoyens « impactés par l’inflation » revient à déterminer quel appauvrissement potentiel et donc agitation sociale potentielle cette inflation est susceptible de provoquer. L’aspect « mesurettes » tient aussi au fait qu’on ignore pour l’instant la durée probable de la crise. C’est d’ailleurs la même question dans toute la zone Euro. « La zone euro va-t-elle survivre à l’inflation et l’explosion des dettes publiques ? » (msn.com)

Le ciblage, s’il donne parfois des réponses pertinentes, reste un moyen aussi d’exprimer politiquement un point de vue « éclairé » sur la situation des français. VIDEO. Ciblage électoral : des techniques qui permettent de s’approcher d’un profilage politique (francetvinfo.fr) Cela agrège la capacité du gouvernement à identifier les plus faibles, et dans le cas d’une inflation, les plus affaiblis ou en risque. C’est le volet social de la communication, et aussi celui des solutions. Programmes sociaux et ciblage : retour sur le cadre juridique – Médias24 (medias24.com) Cela s’associe à la recherche exprimée d’un contrôle des profits issus des effets d’aubaine de la crise par certaines entreprises. La Data permet de « nommer » des catégories, de les chiffrer, et donc d’exprimer une forme de connaissance approfondie. En communication cela s’appelle « les raisons d’y croire« . En voici un exemple, pour ceux qui ont le courage de charger ce document, qui est le pain quotidien des data-analystes :

La Data Nation, exprimée dans le titre de l’article, représente l’appui des politiques par des observateurs experts associés aux flux informatiques à volumes exponentiels. La protection des données existe bien, mais est-ce la question réelle ? La Data fait travailler beaucoup de monde au sein des services de l’Etat, mais quelques croisements de bon sens pourraient dégager un peu l’horizon, en attendant que les distributeurs fassent des efforts sur les prix. Inflation : l’appel du gouvernement à la grande distribution pour faire baisser les prix (msn.com) Peut-être que les ménages qui ont des crédits, des enfants, une voiture de plus de 5 ans, et une fiscalité faible seraient intéressés par des aides utiles. Il suffirait de les recenser au lieu de se demander qui fait combien de kms par jour. Elisabeth Borne sur l’énergie: « Il ne faut pas se cacher la gravité de la situation dans laquelle on est » (msn.com)

La Data n’est qu’un outil d’aide à la redistribution budgétaire.

Espérons qu’elle ne remplace pas la réflexion politique de bon sens.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 et 2022 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :