Politique : Grands Ecarts

Article n° 190 du 10 octobre 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

L’introduction de ce blog parle de la difficulté à « délivrer » un résultat à la suite de promesses politiques. “Les Promesses” : de la difficulté de tenir sa parole en politique | Philosophie magazine (philomag.com) Cela aurait pu être un thème parmi d’autres, noyé dans les instabilités diverses qui troublent ce début de siècle. Mais finalement, le voici sans cesse ranimé d’une énergie nouvelle. Les écarts constatés par les français entre l’intention et l’application, entre l’injonction et l’attitude, et entre la promesse et la délivrance deviennent de plus en plus criants, parfois même choquants. Études supérieures : l’Unef fustige les promesses non tenues du gouvernement – Le Point Il y a souvent des raisons à cela. Pourquoi ne pas les expliquer ?

LE SANS ABRISME : En 2017, le Président  Emmanuel Macron déclarait solennellement : “Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus”. Pourtant, le nombre de SDF en France ne cesse d’augmenter. L’Union Européenne joue aussi du déclaratif avec un objectif 2030 de zéro sans-abri. Des choses sont faites, en France comme en Europe, et on ne peut douter des bonnes intentions. Mais dans l’immédiat, elles pavent l’enfer de plus de 300 000 personnes en France. Difficile de trouver plus grand écart entre la promesse et l’exécution de la promesse. Glyphosate, sans-abri, proportionnelle… 10 promesses non tenues d’Emmanuel Macron (nouvelobs.com)

LE FEMINISME : L’inconvénient du militantisme, c’est qu’il ne peut exister s’il est l’occasion de concessions. Docteur Sandrine et Miss Rousseau, ou la naissance d’un petit fascisme postmoderne – L’Express (lexpress.fr) C’est vrai aussi du féminisme, dont l’action d’entraînement des personnalités de LFI (à l’origine) ne faisait aucun doute. Féminisme et pacifisme, même combat ? | Philosophie magazine (philomag.com) Malheureusement, la politique et la simple réalité humaine ont rattrapé ces porte-voix, brouillant ainsi leur message. D’un côté, une indulgence de JL Mélenchon + silence gêné des équipes vis-à-vis d’Adrien Quatennens, et d’un autre, les soupçons d’une hargne politique vis-à-vis de Julien Bayou, l’un comme l’autre empêtrés dans des affaires privées. Transformer un mouvement aux justes raisons, et utile à la gauche traditionnelle, en un cannibale politique mortifère est un grand écart exemplaire de l’opposition entre le militantisme et l’action politique. « Ne pas confondre féminisme et maccarthysme »: Julien Bayou réplique contre Sandrine Rousseau (msn.com) En attendant, les associations s’occupent des femmes en difficulté. Contrairement aux politiques, aucun écart de ce côté-là, merci à elles.

MENACE DE DISSOLUTION : La menace « virile » de dissolution de l’Assemblée Nationale par E. Macron, en cas de motion de censure, est un écart entre verbe et réalité. Emmanuel Macron : la dissolution, vraie ou fausse menace ? (francetvinfo.fr) Cette motion éventuelle n’a aucune chance d’être adoptée majoritairement compte tenu des intérêts LR et Renaissance, communs dans ce cas, et donc majoritaires. Macron, le bruit et la fausse « rechute » – Le Point Cette sortie à la forme musclée revient à menacer un colosse de lui régler son compte, en démonstration de courage public, entouré d’une dizaine de gardes du corps armés. Personne n’est dupe, alors pourquoi le faire ?

POLITIQUE QUAND TU NOUS TIENS ! Les personnalités politiques sont les reines et rois des faux départs. 2022, c’est déjà demain : avant Manuel Valls, petit historique des « come-back » en politique – Quotidien | TMC (tf1.fr) De JL Mélenchon à M. Le Pen, en passant par X. Bertrand et bien d’autres, la promesse de quitter la politique nationale est une forme de panache dans la défaite aussi faible que l’est l’événement du retour. X. Bertrand est le dernier en date, avec un xième nouveau mouvement « Nous France » qui rappelle un peu le « Libre » de V. Pécresse. Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand entrevoit le trou de souris (rtl.fr) Les Républicain(e)s aiment être des chef(fe)s de quelque chose. Tou(te)s. Les résultats en sont un grand écart entre rêve individuel et réalité électorale.

NUCLEAIRE NON OUI NON OUI : En 2017, le projet de l’Etat était de réduire significativement le recours aux énergies fossiles et nucléaires. Voici comment Macron veut fermer 14 réacteurs nucléaires d’ici à 2035 (lejdd.fr) Le Président ne pouvait pas prévoir la guerre de Poutine, les sanctions et donc le plan de sobriété qui s’en suit. Il n’y a donc aucune faute. Mais faire porter le chapeau à EDF sur une structuration de réduction d’activité, inadaptée aujourd’hui à la nouvelle situation, est un pur grand écart de management. Énergie : « irresponsable », « inacceptable »… Quand Emmanuel Macron étrille Jean-Bernard Lévy, patron d’EDF – ladepeche.fr La politique n’aime pas l’absence de culpabilité. Pourtant ce n’est ni du côté de l’Etat ni du côté d’EDF qu’il faut chercher un coupable, mais plutôt près d’un affluent de la Volga.

INVERSIONS DE COURBES : Dans l’histoire des promesses présidentielles « à grand écart », celle de l’inversion de la courbe du chômage a lourdement marqué F. Hollande mais il n’a pas été le seul. L’inversion de la courbe du chômage à l’épreuve des maths | Slate.fr Ses prédécesseurs y ont également eu droit, F. Mitterrand ayant été le plus prudent ou le plus cynique avec un « on aura tout essayé ! » probablement tout aussi faux que la promesse. Présidentielle 2022 : On a vérifié ces affirmations des candidats sur le chômage (20minutes.fr) E. Macron aurait dû s’emparer de cet engagement-là puisque de tous ces portraits de Présidents, c’est bien sous ses quinquennats que cette courbe indomptable s’est finalement réduite (7,3%). Mais certaines promesses semblent maudites à jamais, et même les Présidents peuvent être superstitieux.

Les intentions, engagements et projets deviennent finalement des promesses politiques dont les citoyens se souviennent. Mais s’il y a une raison stratégique de faire une ou plusieurs promesses, il y en a autant de ne pas les tenir. Emmanuel Macron : des promesses libérales à l’épreuve des crises – Lui Président (lemonde.fr) C’est un fait, la temporalité est l’ennemi des bonnes intentions en politique car les événements extérieurs donnent le tempo la plupart du temps. C’est une dimension du « métier politique » qui s’est accentuée depuis le début du siècle donnant aux décisions et contre-décisions une durée de vie de plus en plus limitée. La décennie décisive de nos engagements français et internationaux – L’Agenda 2030 en France (agenda-2030.fr)

Le mieux, en politique, serait de promettre après la livraison, et non avant.

Mais ce concept n’existe pas.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 et 2022 sur : https://adcasecom.agency/blog

Un avis sur « Politique : Grands Ecarts »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :