Futur Politique : Passer d’un Monde à l’Autre

Article n° 194 du 7 novembre 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Il paraît clair aujourd’hui que la planète croule sous un amoncellement de problèmes, d’imbéciles heureux (ou non) au pouvoir dans certains pays, et d’une tension politique et humaine générale palpable. Naturellement, si on exclut la fin du monde par voie atomique, on ne peut pas en rester là. COP27 : l’Égypte ne veut pas que les tensions mondiales servent de prétexte à un recul sur les engagements climatiques – rtbf.be Chaque élu, du plus petit mandat de maire à celui du Président, a un rôle à jouer pour aider la communauté à passer d’un monde à l’autre. Pas en une fois, ni en un clin d’œil, mais par l’idée à long terme que tout peut changer sauf la démocratie.

Le commerce de dictature : Il n’y a pas que Poutine dans ce domaine, même s’il remporte la palme des mauvaises décisions. E. Musk, dans les frontières légales, joue d’un pouvoir financier pour atteindre ce que la plupart des méga-arrivistes font lorsque l’argent devient si massif qu’il est « incomptable » : le pouvoir mental sur les peuples. Elon Musk, le « petit dictateur » de Twitter : qui a-t-il déjà licencié ? – WIZEE On a connu ça en France, avec les rachats de médias (pourtant souvent déficitaires et rarement en perspectives positives), comme V. Bolloré (Europe1/Canal+/CNews) avec des méthodes de management et de manipulation « Trumpistes » de l’opinion. ENQUÊTE. Culture, médias, édition… Vincent Bolloré, le « super influenceur » qui ne cesse d’agrandir son réseau (francetvinfo.fr) E. Musk semble préparer le tapis rouge du social média (Twitter) à D. Trump avec un « qui se ressemble s’assemble » presque caricatural. Que ce soit Poutine, Musk, Bolloré, Kim Jong-Un, Ebrahim Raïssi (Iran), D. Trump, Jair Bolsonaro, M. le Pen ou J.L. Mélenchon (plus proches de nous), ces personnes n’ont que faire de la démocratie : les uns pour une extension de pouvoir au-delà de l’argent, les autres pour retrouver un pouvoir vertical perdu ou le maintenir « ad-vitam« , et les derniers pour le conquérir. Monde – Qui sont les dictateurs modernes ? La réponse en sept portraits – Le Télégramme (letelegramme.fr) Tous font commerce, avec les marchés, avec l’opinion ou avec les électeurs, mais toujours contre les peuples.

Les entre-deux : Il y a ceux qui ont bien compris cet « entre deux mondes » dans lequel nous sommes et qui s’appuient sur ce que les démocraties défendent sur le plan commercial ou technique en évitant de couper les ponts, malgré leurs gènes dictatoriaux. Deux exemples, à ne pas comparer entre eux : Giorgia Meloni (Italie) et Xi Jinping (Chine). Devant les chefs d’entreprise, Giorgia Meloni rassure sur son programme (lefigaro.fr) Ils sont dans un schéma de poursuite du progrès tout en conservant des relents fascistes pour l’une et autocratiques pour l’autre. C’est une forme neutre d’acceptation des régimes quels qu’ils soient tant que le bénéfice national est préservé. La Chine reste optimiste sur sa croissance en 2022 (lemonde.fr) La Chine n’a d’ailleurs jamais déclaré de guerre, pas plus que les démocraties. Taïwan pourrait être l’exception, mais rien n’est moins sûr. Ce qui est à surveiller sur ces deux exemples, c’est leur aptitude à redistribuer le progrès à l’intérieur de leurs frontières, ainsi que leurs amitiés dangereuses. Mais ces deux pays aspirent à la prospérité et non au respect d’un dogme guerrier ou revanchard. C’est un « entre-deux« .

La démocratie Imparfaite : En France, comme dans d’autres pays d’Europe ou d’ailleurs, la démocratie est réelle et imparfaite. L’imperfection en est une variable, voire même une donnée essentielle. Ce qui définit la démocratie, au-delà de ses valeurs, ce sont ses défauts, paradoxalement. Les critiques et défauts de la démocratie – Intégrer Sciences Po (integrersciencespo.fr) La démocratie n’attaque pas mais défend. On le vit en ce moment avec l’Ukraine. Le défaut est que cette posture ne génère de crainte chez l’agresseur qu’en déployant un progrès (d’armement par exemple) et une coordination telle que la défense doit devenir plus impressionnante que l’attaque. C’est très cher, et difficile à faire perdurer, mais ça fonctionne tout de même. Von der Leyen : Soutenir l’Ukraine coûte cher mais la liberté n’a pas de prix (msn.com) L’autre imperfection, concernant la France, est que les lois peuvent être contestées mais votées tout de même, soit par décret soit par l’utilisation du 49-3. C’est une verticalité utile, et de circonstance, mais à surveiller pour ne pas engendrer de souhaits plus structurels de renfort d’autorité. Le «49.3» est-il un déni de démocratie ? Le gouvernement peut-il tomber ? Le point en six questions (ouest-france.fr) Au fond, c’est assez compliqué car l’équilibre est fragile. On voit bien, avec l’épisode « De Fournas » et ses propos de bistrot hors d’âge à l’Assemblée que l’absence de filtres charrie ce qu’il faudrait justement filtrer pour conserver un dialogue politique audible. Affaire de Fournas : il serait temps de s’intéresser aux masques du racisme, par Marylin Maeso – L’Express (lexpress.fr) Une démocratie a besoin de filtres pour exister durablement, et préserver sa balance, y compris au Parlement.

D’un Monde à l’Autre : Les répartitions de députés à l’Assemblée Nationale française donnent l’impression d’un brouhaha permanent et stérile. « Je vous parle ! » : Yaël Braun-Pivet, la Présidente de l’Assemblée nationale recadre une députée qui ne l’a pas saluée (VIDEO) (programme-tv.net) Mais il se dégage une claire force d’action progressiste et organisée entre les extrêmes de droite et de gauche, dans un groupe qui n’est ni le centre ni la droite ni la gauche, ni le Macronisme. L’unité de la pensée de cette association virtuelle est la défense de la Démocratie. Eurobaromètre: défendre la démocratie, « la » priorité du Parlement européen – L-Post (lpost.be) Certains socialistes et écologistes pourraient rejoindre cette cohorte en se démenottant de NUPES. A droite, LR pourrait laisser partir quelques personnalités tentées par l’extrême droite mais qui ne font pas nombre. Législatives : qui sont les députés de gauche élus hors de la Nupes ? (marianne.net) Le Macronisme n’a de durée que celle de la présidence, alors il faudra bien trouver la voie philosophique et stratégique qui permettra de passer d’un monde à l’autre. Le futur n’est pas obscur si la puissance démocratique est clairement identifiée dans le pays, par ses représentants et donc par le vote. L’après-Macron agite déjà les esprits dans la majorité (lefigaro.fr) L’action sociale pourrait y trouver un renouvellement plus égalitaire tout en renforçant encore l’attractivité économique de la France. Un pays n’est pas qu’une question de milliards anti-inflation ou d’âge de retraite, n’exprimant sa puissance que par son armement et sa place commerciale. Ceci est dépassé.

L’autre monde possible n’est pas celui de J.L. Mélenchon, qui part du principe qu’une nouveauté naît d’une destruction. Ce n’est pas non plus celui de M. Le Pen et sa famille qui pensent qu’un autre monde ne peut être qu’un ilot de solitude, avec deux genres et une seule couleur.

Il y a suffisamment d’élus entre ces extrêmes, à l’Assemblée, pour s’unir vers autre chose.

Vers un autre monde d’espoir politique.

*Les articles de ce site ne sont pas la critique sur le fond des personnes publiques , mais une analyse des choses perçues, des risques liés aux communications et des enjeux de celles-ci. Les noms cités ne le sont que pour comprendre leur impact au travers de déclarations ou de comportements médiatisés. Retrouvez tous les articles 2021 et 2022 sur : https://adcasecom.agency/blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :